Magazine Humour

Goyette, oenologue: le baril de Jack Daniels au Costco

Publié le 28 mai 2013 par Fradette
Goyette, oenologue: le baril de Jack Daniels au Costco Vision de rêve, man

Vision de rêve, man

Je profitais de l’arrivée du chèque de CSST pour aller à Burlington faire le plein de Cheez Wiz pis de papier bolle. J’suis arrêté chez Costco. J’arrive pour prendre 3-4 échantillons de soucisse polonaise de la bonne femme avec un air maussade près des congélateurs. À ma troisième soucisse, j’me vire un peu, pour avoir l’air innocent avant de me prendre un quatrième boutte de soucisse.

Pis PANG!

Hostie de tabarnak de caliss. À 3 mètres de moi. Un baril, chose. Pas un ptit baril fif en métal fif avec de la Heineken de fif. Un gros tabarnaque de baril en estie de bois avec du criss de Jack Daniels dedans.

Hostie de tabarnak de caliss.

L’équivalent de 258 bouteilles.

J’reste figé 40-45 menutes avec d’la bave pis des restants de saucisse polonaise qui me sortent de la yeule.

Un ptit maigrichon me sors de ma torpeur en venant passer la moppe, pis me demande de tasser mes pieds pour nettoyer la soucisse, le brie pis les craquelins de pita avec du brushetta que j’ai laissé couler à terre. Quand je sors de ma torpeur, j’me dis qu’il faut que j’fasse quelque chose. J’ai besoin de 8500 piasses U.S.

J’ai ma carte Amex Costco avec une limite de crédit de 500 piasses. J’ai 15 piasses din poches. Chus short. Pis chus aux States.

Soudainement ça me vient. Oklahoma. La tornade (pas la délicieuse Tornade limonade de Molson, là).

Je vous évite les détails, mais ça implique une paire de jeans déchirée pis une pancarte faite ben vite dans le parking. On dira ce qu’on voudra, mais des Américains, c’est solidaire en tabarnak. 45 menutes plus tard, j’avais 8800 piasses en bills de 5 pis en ptit change.

Je me rappelle l’excitation en rentrant au Costco, l’extase en arrivant à la caisse, les insultes voilées quand la madame a compté mon cash pendant un bon vingt menutes, la sortie dans la gloire et l’ouverture triomphante de mon baril dans le parking près des cârrosses.

Le reste, pas vraiment.

Quand j’me suis réveillé, j’étais sur le bord de l’autoroute à 45 kilomètres du Costco pis j’avais aucune idée où était mon baril.

J’me rappelle pu ce qu’il goûtait, le Jack Daniels, mais il a un arrière-goût de soucisses polonaises et de bile. J’ai aussi décelé des arômes de tourbe, mais c’est ptêtre dû au fait d’avoir perdu sans connaissance la face dans le gazon pendant 36 heures.

5 solides Goyettes.

Goyette, oenologue: le baril de Jack Daniels au Costco


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fradette 16358 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte