Magazine Cinéma

The Master : il dirige vos pensées !

Par Repostit @S2PMag

The Master, le dernier film de Paul Thomas Anderson, nous plonge dans la Californie des années 50, dans une société américaine qui cherche à se reconstruire après la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

La Critiquecover_themaster_fr_brd_72dpi

Le film s’ouvre sur le personnage de Freddie Quell (Joaquim Phoenix), un vétéran de la marine américaine rentré au pays pour s’adonner à l’alcool et à la déchéance. Violent, sans but, psychologiquement et physiquement marqué, Freddie fait la rencontre fortuite de Lancaster Dodd (Philip Seymour Hoffman). Surnommé « Le Maitre » par ses disciplines, Dodd est le gourou d’un mouvement religieux appelé « La Cause ». Dissuasif et prétendent pouvoir révolutionner le mental humain, Dodd engage Freddie à travailler sur son yacht. Souvent réfractaire à l’idéologie de Dodd, un amitié ambigüe s’instaure pourtant entre les deux hommes, entre le sujet et son Maitre.

En attendant « Vice Caché », le prochaine long-métrage de Paul Thomas Anderson, « The Master » étale une fois encore tout le talent du réalisateur américain. Scénariste, producteur et réalisateur de tous ses films (Double Mise, Boogie, Nights, Magnolia, Punch-drung love, There Will Be Blood), avec « The Master », il démontre à quel point l’humanité peut être faible, manipulée et finalement en quête de soumission. Tourné au format 70mm, comme les grands films des années 60 (Lawrence d’Arabie), retranscription fabuleuse de l’Amérique des années 50, photographie merveilleuse et mise en scène qui force le respect, The Master est techniquement une réussite ! Et les prestations de Joaquim Phoenix, qui a perdu 15 kilos pour jouer son personnage, et de Philip Seymour Hoffman, acteur fétiche du réalisateur, nous rappellent que le cinéma c’est avant tout de grands personnages pour de grandes performances (amateurs de films d’action, passez votre chemin). Et « The Master » se paie le luxe d’aller plus loin en créant la polémique. Le comparaison que certains lui ont trouvé avec l’histoire de la scientologie n’ont pas plu ni à Tom Cruise, ni aux dirigeants de la secte. Car oui, le dernier film de Paul Thomas Anderson, si il ne le reconnait pas officiellement, est une critique des agissements de L. Ron. Hubbard et du mouvement, toujours très actif, qu’il a crée en 1953.

The Master est déjà disponible depuis le 09 mai en DVD & Blu-ray.

C.T.

Le Film: 

★
★
★
★
☆
 

Le Blu-ray: 

★
★
★
☆
☆
 

 

Images [Show as slideshow]
121n-1
32-1-3
cover_themaster_fr_brd_72dpi
UW_00075.CR2
WC9V2088.CR2
Fiche technique

Edition Blu-ray (aussi disponible en DVD)

De  Paul Thomas Anderson

Avec  Joaquim Phoenix, Philip Seymour Hoffman, Amy Adams.

Distributeur: Ascot Elite Home Entertainment

Durée: 133 min

Sortie: 09.05.2013

Image: 1080p – 16/9 – 1.85:1

Son: DD 5.1 Anglais, Français

Sous-titres: Français

Bonus: Que la lumière soit – bande-annonce

Share on Tumblr&

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Repostit 4633 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte