Magazine Cinéma

Fast and Furious 6

Publié le 28 mai 2013 par Cinephileamateur
Fast and Furious 6 De : Justin Lin.
Avec : Vin Diesel, Dwayne Johnson, Paul Walker, Michelle Rodriguez, Luke Evans, Tyrese Gibson, Ludacris, Sung Kang, Gal Gadot, Jordana Brewster, Gina Carano, Elsa Pataky, John Ortiz...
Genre : Action.
Origine : États-Unis.
Durée : 2 heures 10.
Date de sortie : 22 mai 2013.
Synopsis : Dom, Brian et toute leur équipe, après le casse de Rio, ayant fait tomber un empire en empochant 100 millions de dollars, se sont dispersés aux quatre coins du globe. Mais l’incapacité de rentrer chez eux, et l’obligation de vivre en cavale permanente, laissent à leur vie le goût amer de l’inaccomplissement. Pendant ce temps Hobbs traque aux quatre coins du monde un groupe de chauffeurs mercenaires aux talents redoutables, dont le meneur, Shaw est secondé d’une main de fer par l’amour que Dom croyait avoir perdu pour toujours : Letty. La seule façon d’arrêter leurs agissements est de les détrôner en surpassant leur réputation. Hobbs demande donc à Dom de rassembler son équipe de choc à Londres. En retour ? Ils seront tous graciés et pourront retourner auprès des leurs, afin de vivre une vie normale.
Bande annonce française
"Tu ne me connais pas, mais ça ne va pas tarder !"
4
Fast and Furious 6
Depuis le virage opéré par le quatrième opus de la franchise et après un cinquième volet qui était bien jouissif comme il le fallait, c'est tout naturellement que j'avais hâte de découvrir ce "Fast and Furious 6" tout comme j'étais curieux de voir le retour de certains personnages qui était déjà annoncé depuis la fin de "Fast and Furious 5". C'est donc confiant et avec la volonté de voir un film d'action bien bourrin que je me suis dirigé vers mon cinéma.
Et du cinéma bien bourrin, c'est ce que j'ai eu. En effet, depuis le quatrième opus, les voitures ne sont plus qu'un simple prétexte pour nous offrir des films d'actions efficace avec des courses poursuites et de la castagne. Sur ce point, le scénario écrit par Chris Morgan rempli son cahier des charges. S'inscrivant parfaitement dans la continuité de cette franchise, on à ainsi le droit à une énième aventure de Toretto et sa bande qui décidément ne peuvent pas se la couler douce. On va pas se plaindre car du coup on à toujours le droit à de belles courses poursuites et quelques scènes de combats fort sympathique où la testostérone fait parler d'elle.
Malheureusement, le film ne réussi jamais à vraiment se hisser au niveau du cinquième volet que je préfère à ce jour la faute à des facilités scénaristiques tellement énorme qu'elle prenne parfois le dessus sur l'intrigue. Alors oui je sais, la franchise n'a jamais brillé pour sa finesse (quoique le premier "Fast and Furious" était assez intelligent je trouve pour ouvrir la marche) et même "Fast and Furious 5" possédait des énormités (il y à qu'à voir la scène finale) mais là je sais pas, ça prenait un peu trop le dessus lors de mon visionnage. Peut être qu'un second visionnage atténuera tout ça mais là en salle, il y à quand même des scènes que j'ai trouvé très très grosses comme ce fameux vol plané pour sauver un des personnages et amortir comme une fleur sur une voiture sans parler de la scène finale qui est elle aussi bien placé dans le "plus c'est gros et plus ça passe".
Et c'est dommage car c'est peut être le fait d'avoir trouvé ça trop gros pour le coup, de pas avoir su se limiter que j'ai toujours une petite préférence pour le cinquième film car après, on va pas se mentir, c'est aussi le genre de film décomplexé que je voulais voir et qui assume totalement son statut. Fun, on à de l'action mais aussi quelques touches d'humour fort plaisante le tout accompagné d'un méchant qui à plutôt de la gueule je trouve. Quand je vois la scène juste avant le générique de fin, je me dis que le futur méchant pourrait être pas mal aussi d'ailleurs. Quoiqu'il en soit, on ne voit pas le temps passé si on est friand de ce genre de spectacle et les amateurs de la franchise en auront toujours pour leur argent.
Niveau distribution, le virage opéré par "Fast and Furious 4" que j'aime bien à aussi pour mérite de réunir l'ensemble du casting dans cette saga et assuré ainsi un minimum de cohérence et de constance. Depuis son retour dans la franchise, c'est toujours le pied de voir Vin Diesel en Dominic Toretto. Charismatique, il s'impose toujours autant dans le rôle de ce chef de famille bien particulière et le ton de sa voix rocailleuse permet aussi d'en rajouter une couche. A ses côtés, Paul Walker en Brian O'Conner reste toujours le plus "fade" de la bande, son personnage est toujours le moins intéréssant, mais l'acteur à quand même su bonifier son jeu depuis quelques volets et possède suffisamment de charisme pour réussir à exister également.
Arrivé dans le précédent opus, c'est aussi le pied total de retrouver Dwayne Johnson dans son rôle de Luke Hobbs. Toujours à l'aise dans son personnage (même si parfois vu sa masse ses costumes ont l'air trop petit pour lui), le comédien en impose toujours autant. Charismatique, il sais rester en retrait quand c'est nécessaire et c'est pas plus mal car sinon à l'écran il pourrait vite étouffer Vin Diesel de sa présence. Il à toujours autant de classe je trouve en tout cas et comme c'est un acteur que j'aime voir évoluer, j'ai donc pris beaucoup de plaisir à le retrouver tout comme j'ai aimé retrouver Elsa Pataky en Elena Neves même si cette dernière à un rôle plutôt anecdotique.
Le grand retour gagnant vient sans doute de Michelle Rodriguez, Celle qu'on avait laissé pour morte dans le quatrième volet dans le rôle de Letty revient. C'est pas un spolier puisque la fin du cinquième film nous l'avait annoncé et que de toute façon, l'actrice est présente sur les affiches promotionnelles. Elle revient et ça fait bien plaisir aussi car elle semble être à sa place dans cette franchise qui met bien en valeur son côté garçon manqué. Son retour est un peu tiré par les cheveux mais là encore je ne cache pas ma joie de la retrouver dans cette bande car l'actrice fait ce qu'on attends d'elle.
Cette bande, on la retrouve donc bien au complet avec un Tyrese Gibson en Roman Pearce toujours aussi drôle surtout lorsqu'il est associé à Ludacris en Tej Parker tandis que j'ai bien aimé aussi retrouver Sung Kang en Han. L'acteur est très bon et je trouve qu'il prends une dimension supplémentaire dans ce volet surtout avec son duo avec Gal Gadot en Gisele Harabo. C'est d'ailleurs dommage qu'on ne l'exploite pas un peu plus car j'ai trouvé ce duo vraiment très agréable et intéréssant à voir évoluer dans cette intrigue. C'est malheureusement pas le cas de Jordana Brewster qui en Mia Toretto fait autant de figuration que Elsa Pataky.
Du côté des nouvelles têtes, il faut compter sur un Luke Evans que je trouve parfait dans la peau de Owen Shaw. En méchant il assure plutôt bien je trouve et même si son côté "j'anticipe tout" apporte quelques redondances dans le scénario ainsi que des rebondissements un peu trop nombreux, ça reste quand même assez efficace. L'acteur fait le boulot et m'as convaincu. J'ai bien aimé aussi Gina Carano en agent de la DSS. Je ne l'avais pas revu à l'écran depuis "Piégée" où elle m'avait bien convaincu dans ce registre et je l'ai trouvé une nouvelle fois à l'aise avec ce genre de personnage. J'espère la voir un peu plus par la suite au cinéma car je trouve qu'elle montre des bonnes choses et pourrait être, dans ce genre cinématographique, une autre alternative à Michelle Rodriguez justement dans ce genre de rôle.
Depuis le troisième opus, Justin Lin s'occupe de la réalisation de cette franchise et il le fait bien. Si cette fois ci il fait encore moins dans la finesse, le cinéaste nous propose quand même un film d'action d'excellente qualité qui va droit au but. Très agréable à suivre, j'ai trouvé l'action lisible que ce soit dans les nombreuses courses poursuites ou dans les combats bien chorégraphiés. Ça semble être la moindre des choses mais je vois tellement de film en ce moment avec une mise en scène épileptique qui me provoque limite des vomissements parfois que de voir un film d'action filmé de façon propre, simple et efficace, et bien ça me fait plaisir.
Après c'est sûr, on est pas dans l'originalité, on est même parfois dans la surenchère visuelle où le numérique se fait fortement ressentir mais j'ai était tellement pris dans ce divertissement que cela ne m'as pas choqué outre mesure. Le montage est très bon, dans la continuité du volet précédent ce qui fait qu'on ne se sens pas déstabilisé. Dans cette franchise, depuis l'épisode 3 Justin Lin à opéré un changement en douceur ce qui fait qu'on se sens à l'aise à l'image sans se rendre forcément compte de suite de l'évolution qui à pu y avoir jusque là. Entre le premier volet et ce sixième film pourtant, il y à une sacré marge. L'un s’intéressant plus à la psychologie des personnages tandis que celui ci opte plus pour l'action et pourtant, les deux films sont au même niveau à mes yeux en proposant des choses différentes.
Quoiqu'il en soit, si visuellement on est dans la surenchère, je dois admettre que j'ai quand même bien aimé les différents effets spéciaux. Ça appuie tellement parfois les scènes énormes que j'y ait pris autant de plaisir que devant un "Expendables". Les décors londoniens apporte aussi une sensation de renouveau dans cette franchise que j'ai bien apprécié et où la ville semble être une parfaite aire de jeux. Quant à la bande originale composé par Lucas Vidal, je l'ai trouvé très appréciable avec des chansons comme "We Own It" ou encore "Rest of my life" qui s'intègre très bien au récit.
Pour résumer, en terme de film d'action dans cette franchise, la barre avait été mise bien haute avec le cinquième opus mais "Fast and Furious 6" n'as pas à rougir de sa prestation. C'est du gros n'importe quoi (parfois peut être un peu trop ce qui fait que je préfère le cinquième film) mais qu'est ce que c'est bon. C'est décomplexé, c'est assumé, c'est divertissant et on s'en mets plein la vue. Si le virage opéré par cette saga depuis le quatrième film vous botte, ce sixième opus aura de quoi vous ravir. Il ne fait pas dans la dentelle, use parfois un peu trop des rebondissements, mais nous offre exactement ce que j'étais venu chercher avec en prime une scène bonus avec une guest star qui nous laisse présager d'un septième volet totalement démentiel. Un film d'action comme je les aime, du cinéma bourrin bien jouissif pour un moment de détente assuré de mon côté.
Liens divers :

Fast and Furious 6
Fast and Furious 6 Fast and Furious 6 Fast and Furious 6 Fast and Furious 6 Fast and Furious 6 Fast and Furious 6 Fast and Furious 6 Fast and Furious 6



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines