Magazine Cinéma

Epic : La bataille du royaume secret (Epic)

Publié le 28 mai 2013 par Cinephileamateur
Epic : La bataille du royaume secret De : Chris Wedge.
Avec les voix en V.O. de : Amanda Seyfried, Josh Hutcherson, Steven Tyler, Colin Farrell, Christoph Waltz, Beyoncé Knowles, Aziz Ansari, Chris O'Dowd, Pitbull, Jason Sudeikis...
Avec les voix en V.F. de : Mélanie Laurent, Jérémie Rénier, Garou, Boris Rehlinger, Dominique Collignon-Maurin, Ingrid Donnadieu, Thierry Kazazian...
Genre : Animation - Aventures - Comédie.
Origine : États-Unis.
Durée : 1 heure 42.
Date de sortie : 22 mai 2013.
Synopsis : L'histoire d'une guerre insoupçonnable qui fait rage autour de nous. Lorsqu'une adolescente se retrouve plongée par magie dans cet univers caché, elle doit s'allier à un groupe improbable de personnages singuliers et pleins d'humour afin de sauver leur monde... et le nôtre.
Bande annonce française
"Le fait que tu n'est rien vu, ne signifie pas qu'il n'y à rien."
3.5
Epic : La bataille du royaume secret
Sur le papier, "Epic : la bataille du royaume secret" ne m'attirait pas plus que ça. Ça avait pas l'air mauvais mais bon ça sentait quand même un faux airs de déjà vu avec son côté fable écologique. Cependant, l'animation avait l'air pas mal du tout donc je me suis dis que cela pourrait être intéréssant de laisser sa chance à ce long métrage qui en plus bénéficiait d'échos relativement bon.
Et j'ai pas été déçu. Effectivement, le scénario écrit par Daniel Shere, Tom J. Astle, Matt Ember, James V. Hart et William Joyce d'après l’œuvre de ce dernier possède un gros message écologique. C'est pas toujours fin, il n'y à rien de neuf à l'horizon mais ça reste quand même sympathique. Du coup, on à le droit à une aventure familiale qui m'a fortement fait penser à des films comme "Arthur et les minimoys" ou encore "Les chroniques de Spiderwick". J'en attendais peut être un peu plus je dois le reconnaître mais c'est quand même bien amené.
Bien amené car on n'as toutefois pas le temps de s'ennuyer. Entre l'humour léger et l'aventure omniprésente, on se laisse aller dans ce film à qui il manque justement peut être juste une dimension épique sans vouloir faire de mauvais jeu de mots avec le titre de ce film. C'est peut être un peu trop enfantin par moment, trop prévisible et c'est dommage car je pense qu'il y avait matière à faire un univers plus dense avec un fond plus intense. Alors oui, c'est beau et c'est bon mais je suis quand même resté un peu sur ma faim du point de vue du scénario.
Et c'est d'autant plus dommage que le scénario ne m'ait pas plus transporté que ça que je n'ai rien à reproché au reste du film à commencer par la distribution vocale. Comme d'habitude, je ne vais pas parlé des voix originales car j'ai vu ce film en version française. La seule chose que je peux dire au sujet de la version originale c'est que le casting est bien fourni et que certaines voix me semble bien pensé même si je ne peux pas le confirmer. En revanche, je peux plus parler des voix française et j'ai bien aimé les différentes voix.
Mélanie Laurent en Mary Katherine est d'ailleurs plutôt bonne. Son timbre de voix colle bien avec ce personnage qui possède une certaine douceur et une certaine fragilité. Un personnage que j'ai bien aimé d'ailleurs car il prend des risques. En effet, on lui offre un passé assez douloureux, une vie qui n'as pas toujours été facile pour elle (ce qui permet aussi d'aborder une énième fois le thème père-fille) et ça change un peu de la gentille princesse ou la gentille fille bien mignonne à qui ont donnerait le bon Dieu. Ce côté un peu abimé par la vie donne à son personnage un petit plus que j'ai bien aimé et même si c'est pas toujours exploité de bonne manière, ça reste quand même appréciable.
Jérémie Rénier aussi s'en sors bien vocalement avec son personnage de Nod. On à tout de suite beaucoup de sympathie pour lui, son personnage est attachant malgré ses maladresses et il fait un bon alter-ego au personnage de Mary Katherine avec son passé douloureux pour lui aussi. Si Garou m'as amusé avec son personnage de Nim Galuu, j'ai en tout cas pris du plaisir à retrouver les voix de Boris Rehlinger et Dominique Collignon-Maurin, respectivement Ronin et Mandrake, qui joue beaucoup avec les clichés de leurs personnages mais dont le timbre de voix de ses doubleurs reste quand même toujours efficace.
L'autre point fort de ce long métrage, c'est sa mise en scène. Si l'histoire manque un peu de profondeur et de côté épique, Chris Wedge réussit quand même à nous plonger dans cette aventure avec des angles de vues très bon qui apportent beaucoup de dynamisme à ce film. Bien servi par une animation remarquable que j'ai trouvé très soigné, on à en plus le droit à une forêt très belle qui devient un personnage à part entière. C’est fluide, le montage est bon et j'ai beaucoup aimé l'exploitation de ses différentes couleurs qui nous offre des dessins d'une grande beauté et très réussis.
Par moment, j'ai même réussi à oublier que c'était de l'animation. Et c'est peut être pour ça que malgré ses défauts, j'ai été embarqué dans ce film je pense même si il atteint quand même ses différents objectifs. J'ai bien aimé aussi la bande originale composée par Danny Elfman. Elle apporte un petit plus à ce film qui n'est pas négligeable, une touche de poésie supplémentaire et en même temps, j'ai beaucoup aimé qu'il s'éloigne un peu de ses partitions un peu sombre. A la première écoute, j'ai pas forcément reconnu le travail de ce compositeur qui à su se renouveler ici et bien coller à cet univers. Au passage, j'ai bien aimé aussi le titre "Rise up" interprété par Beyoncé qui colle bien aussi avec ce film en plus d'être très agréable à écouter.
Pour résumer, j'en attendais pas spécialement grand chose de ce "Epic : La bataille du royaume secret". Du coup, je n'ai pas été trop déçu. Si effectivement le scénario semble utiliser des ficelles déjà utilisé à maintes reprises et qu'il lui manque un petit côté épique pour rendre ce film plus profond, ça reste quand même un divertissement d'une grande qualité, très appréciable à regarder et qui nous fait passer un bon moment. La distribution vocale est bonne tout comme l'animation vraiment soigné et véritable point fort de ce film. C'est mignon, c'est gentil, bref ça se regarde sans prise de tête et j'en demandais pas plus.
Liens divers :

Epic : La bataille du royaume secret
Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret Epic : La bataille du royaume secret



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines