Magazine Beaux Arts

« Bruit du frigo » : l’art pour quoi faire ?

Publié le 07 septembre 2013 par Pantalaskas @chapeau_noir

Dans l’exposition « Milieux » au Domaine de Chamarande, évoquée dans l’article précédent, une œuvre singulière attire les visiteurs non seulement pour la découvrir mais davantage encore pour s’y impliquer.  Dans le parc du château  un bassin  à l’ancienne est investi par une installation, celle de Bruit du frigo.  Sous ce nom qui pourrait être celui d’un groupe de rock se cache une entité hybride entre bureau d’étude urbain, collectif de création et structure d’éducation populaire. Ce collectif  se consacre à l’étude et l’action sur la ville et le territoire habité, à travers des démarches participatives, artistiques et culturelles.
« À la croisée entre territoire, art et population, nos projets proposent des façons alternatives d’imaginer et de fabriquer notre cadre de vie, en y associant tous les acteurs ».

« Bruit du frigo » : l’art pour quoi faire ?

"Chamarande les bains" Bruit du frigo 2013

Cette structure pose de fait à la fois la notion d’œuvre et celle d’artiste. Le groupe s'implique à plusieurs niveaux :  ateliers d’urbanisme participatif, interventions artistiques dans l’espace public, assistance à la maîtrise d’ouvrage, résidences artistiques, actions pédagogiques,  workshop et séminaires, formation d’acteurs. Puis se retrouvent associés des artistes plasticiens, performeurs, graphistes, photographes. La notion d’artiste disparaît alors au profit d’une entité aux contours incertains, dédiée à une création pluridisciplinaire .

"Chamarande les bains"

« Inspiré par l’idée des vacances et l’importance de l’eau sur le Domaine, le collectif Bruit du Frigo propose avec “Chamarande-les-bains” une installation praticable, conviviale et ludique, pour se retrouver en famille et entre amis, se baigner, se tremper les pieds, s’allonger en contemplant un paysage exceptionnel. En créant un espace de baignade en miroir du bassin inférieur du buffet d’eau, le collectif prend également le contre-pied de l’image patrimoniale associée au lieu ; il rappelle aux habitants de Chamarande et aux visiteurs que le Domaine est aussi un jardin public ouvert à tous : un lieu d’usages collectifs, de détente, de bien-être et d’hospitalité. »

« Bruit du frigo » : l’art pour quoi faire ?

« Bruit du frigo » : l’art pour quoi faire ?

"Chamarande les bains" Bruit du frigo 2013

Comment nommer cette installation ? Aménagement urbain, œuvre artistique, action éphémère, aire de jeux, décor de théâtre… ?  Quelle est donc l’identité de son créateur ? Artiste, architecte, paysagiste, éducateur, metteur en scène ? Des réponses possibles à ces deux questions dépend la réponse à la troisième : l’art pourquoi faire ?  L’art est-il une création individuelle, fruit du monde intérieur d'un créateur,  proposée au regard des autres ? L’art est-il un processus à vocation collective, sociale ? Quel est son objectif ? A-t-il une fonction ?
Le vieux bassin à l'ancienne investi par Bruit du frigo  trouve ici une existence nouvelle, animée par cette scénographie de baignoires cernant le plan d'eau. Les visiteurs se posent-il la question de l'oeuvre d'art ? Au risque d'être perçue comme la dérision d'une station balnéaire, l'installation accueille cependant les promeneurs, les invite à se détendre dans les baignoires, lézarder au soleil de Chamarande.

Cadre de vie

L'objectif de porter sur le cadre de vie des humains un regard nouveau a motivé de nombreux artistes. Avec l'ambition d'un art total, on se rappelle les réalisations des Von Doesburg, Arp et Sophie Taeuber-Arp avec l'Aubette de Strasbourg.
« Placer l'homme dans la peinture plutôt que devant elle », affirmait Van Doesburg.
Les proposition actuelles de Bruit du frigo se situent dans cet espace ouvert et mouvant dans lequel la place de l'art et celle de l'artiste appellent de nouvelles définitions.

Photos:
Chamarande:  de l'auteur
Plan: Bruit du frigo

Chamarande les bains
Bruit du frigo

Domaine départemental de Chamarande
38 rue du Commandant Arnoux
91730 Chamarande
Conception : Benjamin Frick, Yvan Detraz
Construction & activation : Samuel Boche, Benjamin Frick, Yvan Detraz, Licia Soldavini, Emeline Romanat, Marion Roussel, Sarah Fruit, Gwenaëlle Larvol, Anne-Cécile Paredes, Jeanette Ruggeri
Conception et réalisation des cabines de change : Caroline Granier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pantalaskas 3071 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte