Magazine Séries

Devious Maids- Saison 1

Publié le 29 septembre 2013 par Serimaniak

devious-maids-season-1

Devious Maids

Saison 1- 13 épisodes

3 coeurs

Malgré quelque storylines plates, gags tombés à plat et facilités scénaristiques, je suis quand même globalement satisfaite de cette premire saison qui reste avant tout fun et divertissante semaine après semaine. On sent bien évidemment la pate de Marc Cherry, M. Desperate Housewives, à l'écriture et c'est un véritable régal de suivre les aventures de ces femmes de ménage attachantes et hautes en couleur. 

Mais qui a tué Flora?

Cette première intrigue fil rouge autour du meurtre de la ravissante petite femme de ménage qui cachait finalement bien des secrets était plutôt bonne bien qu'assez prévisible malheureusement. Bien évidemment, les premiers soupçons se portent sur Adrian, son patron obsédé qui dégouline le sexe et ne manque pas une occasion de faire des sous-entendus bien salaces. Sa relation tumultueuse et platonique avec Evelyn, son épouse désabusée et désespérément seule, était très intéressante à suivre. J'ai aimé en apprendre un peu plus sur leurs secrets inavouables et surtout leurs blessures passées expliquant leur comportement présent. Ils ont réussi à devenir attachants, d'une certaine façon, et leur rôle dans les derniers évènements du finale était en accord avec leur personnalité mais tout de même jouissif. Il semble que la haine les unisse bien plus que l'amour et j'ai hâte de voir comment ils vont faire face à l'adversité la saison prochaine. L'enquête autour du meurtre de Flora nous est signifiée à travers le personnage de Marisol qui, dès les premiers instants de son arrivée, pose étrangement beaucoup de questions. Je craignais qu'elle ne soit en fait une flic en couverture, rappelant douloureusement le pitch de la très décevante Deception, mais il n'en est finalement rien. Les raisons de son implication dans cette affaire sont un peu plus subtiles que cela bien que pas franchement originales. La voir déplacer des montagnes pour découvrir le fin mot de l'histoire était parfois intéressant parfois franchement lourdingue mais aura au moins permis d'arriver à une véritable conclusion pour la fin de la saison. Je regrette par contre les facilités scénaristiques utilisées pour boucler le meurtre. Après avoir porté des soupçons sur de nombreux personnags principaux, le véritable coupable ne nous est désigné que très tard entrainant alors une résolution un peu trop précipitée. J'aurais préféré un peu plus de subtilité et de surprises pour cette intrigue qui aura pris un peu trop de place sur la première saison pour finalement pas grand chose.

1x13

Des duos employée/employeur attachants, mignonnets ou ennuyeux

La grande palette de personnages récurrents est une des forces du show malgré leur intérêt varié. Ma petite préférence va au duo Genevieve/Zoila qui est particulièrement atypique mais incroyablement attachant. Le franc parler de Zoila est exactement ce dont la fragile et instable Genevieve a besoin pour garder de l'ordre dans sa vie. Leur relation va bien au-delà de l'aspect professionnel alors qu'elles se connaissent depuis des années et se considèrent avant tout comme des soeurs. Elles cherchent avant tout à prendre soin l'une de l'autre face à l'adversité et font toujours bloc pour résoudre les situations les plus difficiles, c'est très beau à voir et elles nous offrent très régulièrement de belles scènes de comédie. J'ai un peu plus de mal avec l'histoire d'amour entre Rémy et Valentina, leurs enfants respectifs, qui est affreusement prévisible et téléphonée. La petite femme de ménage qui tombe amoureuse du riche fils à papa a été vu des dizaines de milliers de fois et je regrette qu'on ait eu droit aux mêmes situations clés: les amis riches qui toisent Valentina pour ses origines et les parents pauvres qui cherchent avant tout à mettre Remy le plus mal à l'aise possible. Rien de nouveau sous le soleil avec cet amour plat et peu fédérateur qui ne déplacera pas vraiment des montagnes. Ma plus grosse déception va du côté de Carmen qui apparaît comme le personnage fort et potentiellement le plus intéressant du cast et qui ne se retrouve finalement qu'avec des storylines inintéressantes. Son ambition et sa joie de vivre auraient pu être bien mieux exploitées qu'avec cette histoire d'amour sans étincelles. Je me suis globalement beaucoup ennuyée à la voir faire face à des interrogations peu novatrices (la carrière ou l'amour?) et tous les balbutiements intermédiaires n'avaient eux aussi rien de formidables. Sa relation avec Alejandro a pourtant évoluée de manière significative depuis les premiers instants de leur rencontre mais j'ai hâte de la voir aller plus loin la saison prochaine avec cette proposition qui ne se refuse pas. Je garde espoir pour Carmen! Enfin il y a Rosie, la plus naïve de la bande qui a un anglais approximatif et des rêves plein la tête. Son innocence d'abord mignonne devient très vite agacante et ses interactions avec ses employeurs n'ont rien de bien fantastiques. Sa relation avec Spencer était prévisible à des kilomètres et n'a malheureusement pas réussi à amener l'élément délicieusement scandaleux qui aurait mis un peu plus de piment dans l'ensemble. Au lieu d'une liaison torride et interdite à la Gaby et John Rowland, on a droit a plein de bons sentiments, des "je t'aime" en pagaille et même une demande en mariage! Bien loin des standards de M. Cherry mais je garde aussi espoir pour ce personnage qui a su me surprendre épisodiquement, notamment lors d'une violente dispute face à Marisol, et pourrait s'endurcir l'année prochaine vu les évènements du finale. Je ne demande que ça!

1x03_2


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire