Magazine Côté Femmes

Maroual ou l'art de se faire mal…

Publié le 05 mai 2008 par Maroual

06 mai 2008

Maroual ou l'art de se faire mal…

coupdejus

… vraiment très mal… Nan parce que c'est que je suis un sacré beau boulet! Hormis le fait que je ne tiens pas debout et qu'au lieu de tomber sur les genoux comme quelqu'un de normal, je tombe forcément sur mon séant royal tout corné (bah oui ça corne d'encaisser les coups…), j'attente très souvent et maladroitement à ma vie… Sans compter les nombreuses chutes dans les escaliers, les déboulâges en vélo sous des poids lourds (je suis à vélo, toute maigre, un camion passe, pfffiiioouuu, Maroual roule boule sous les roues… C'est pas la boulette du jour mais ça m'a quand même coûté mon jogging neuf… :chier:), les prenâges de pieds et pétages de djeule violents du haut de mon mètre 67… Bref, toute une compilation de gamelles monstrueuses qui m'ont valu… rien du tout en fait à part quelques traumatismes spychologiques de grande envergure… Sauf qu'hier, puté, j'ai vraiment cru que c'était la fin, que Ptit Maroual pourrait bien casser sa pipe sans vous laisser un mot d'adieu lacrymale…

Oui j'y viens! C'est pas joli d'être impatient comme ça (je vous vois trépigner par chez vous) et de se réjouir du malheur des autres.

Je disais donc que l'heure du Maroual semblait être venue, ma elle réussit le tour de force de botter le c*l de la faucheuse. Commençons par le commencement qui remonte à 72 heures de cela… Je me suis réveillée avec un aphte monstrueusement douloureux dans la gorge (oui j'ai des tas de curiosités chelous ici et là), du coup obligée de tourner aux paracétamols effervescents because y a que ça qui me calme.

 … Je vais me faire un bol de choca*ic je reviens…

 Donc, c'est ce que je me préparais à prendre hier soir, avant de me coucher, quand comme un boulet je viens m'écraser méchamment dans le godet flotte/médoc posé sur mon futon… J'en colle partout, normal étant donné que je ne fais jamais les choses à moitié, et pensant que le futon est en train de pomper le cocktail je me lève en trombe (à moitié décalquée en fait vu l'heure qu'il était) pour chopper une serviette afin d'éponger mes connasseries. Le temps de faire l'aller-retour (et je n'habite pas un château c'est vous dire), mon futon a contre toute attente davantage servi de rigole qu'autre chose à la flotte qui s'écoule à présent dans ma multiprise… Et vas-y que ça crépite de tous les côtés, que je pétoche sévère, que j'arrive pas à débrancher la prise vu que le branchement est derrière mon lit, que je tire le lit de toutes mes forces, que nada, que je fais des petits cris et que je me martèle le poitrail pour me surbooster du biceps, que je recommence, que miracle ça bouge, que je débranche et tout ça en pataugeant à côté d'une multiprise en furie parce que walou… Les scénaristes de Destination Finale auraient pas fait mieux.

Si je suis sérieuse? Je dirai même que je suis invincible…

Posté par Maroual à 00:11 - # Déblatérâge - Commentaires [6] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire