Magazine Cinéma

Nebraska : Critique + rencontre

Publié le 02 avril 2014 par Bobby @MissBobbyD

Miss Bobby_Alexander_PayneLe Nebraska, un nom qui pourrait donner froid, quand on ne connait pas trop sa géographie, pour un film avec quand même pas mal d’amour entre un père et son fils.

Avec Nebraska, Alexander Payne montre ce qu’il sait mieux faire :  les rapports humains.

Synopsis

Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain, à pied puisqu’il ne peut plus conduire. Un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit. Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville perdue du Nebraska qui s’avère être le lieu où le père a grandi. C’est ici que tout dérape. Rassurez-vous, c’est une comédie !

Miss Bobby_Alexander_Payne

De là à dire que c’est une comédie, je n’irai pas aussi loin, mais il est certain que ce n’est pas un drame. D’ailleurs, Alexander Payne définit bien son film (et heureusement) comme « une comédie austère ». Ce film repose sur la patience, la vieillesse, le regard des autres et l’incompréhension. Un fils qui hésite entre sa vie bien monotone et suivre son père dans sa veine quête d’un billet de loterie perdue. C’est aussi accepter de donner raison, malgré la perte de cette dernière. Lors de notre rencontre avec Alexander Payne, le réalisateur a confirmé « avoir choisi le noir et blanc pour renforcer les émotions, les sentiments et aussi, parce que Nebraska n’est pas un film avec un gros budget, il a pu en profiter pour utiliser le noir et blanc ». À ce propos, il explique que tourner avec un petit budget représente « moins de temps de tournage, attendre la bonne lumière, avoir du temps avec les acteurs pour avoir la bonne performance. En définitive, c’est être aussi précis, minimaliste et élégant autant que possible. C’était un défi au jour le jour ».

Le film ne m’a pas touchéé autant que The Descendants (son précédent film), j’ai eu l’impression qu’il pouvait être contemplatif ou qu’il tirait un peu sur la corde, même si le sujet et le rapport filial est intéressant.

Je finirai par ce message du réalisateur sur son souhait que les spectateurs apprécient Nebraska « comme ayant vu un bon film, le laissant libre de comprendre de lui-même le message et de respecter l’oeuvre, même s’ils ne l’ont pas aimée ».

Sortie en salles le 02 avril

Je remercie Cinefriends.

Nebraska : Critique + rencontre
Réalisé par Alexander Payne
Avec : George Clooney, Shailene Woodley, Amara Miller
Sortie le 25/01/2012

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Au bonheur des ogres - Critique

    bonheur ogres Critique

    Pour le bonheur des enfantsL'histoire de Benjamin Malaussène (Raphaël Personnaz), bouc émissaire professionnel, adapté du roman de Daniel Pennac et réalisé par... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Gravity - Critique vidéo

    Gravity Critique vidéo

    Houston, expérience cinématographique bluffante en vue !Alors que Sandra Bullock et George Clooney sont en mission dans l'espace, une catastrophe se produit et... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • 9 mois ferme - Critique

    mois ferme Critique

    Dupontel le globophage !Après le très décevant « Le vilain », Dupontel signe une nouvelle comédie à la fois sociale et humaniste où il donne la réplique Sandrin... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Snowpiercer, Le Transperceneige - Critique

    Snowpiercer, Transperceneige Critique

    Bong Joon-Ho aux commandes du train de la révolution !Hiver 2005, Bong Joon-Ho découvre dans une librairie de Séoul une bande dessinée française intitulée « Le... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Turbo - Critique

    Turbo Critique

    Quand un escargot se la joue Fast and Furious !Les studios DreamWorks Animation sont de retour, avec cette fois-ci l'histoire de Turbo, un escargot qui veut... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Malavita - Critique

    Malavita Critique

    Téléfilm calibré pour les soirées de TF1 !On se souvient d'un temps où Robert DeNiro acteur des acteurs alignait les performances mémorables dans des chefs... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Attila Marcel - Critique

    Attila Marcel Critique

    La magie de l'animation dans un film en prises de vues réelles !Après Les Triplettes de Belleville et L'illusionniste, Sylvain Chomet passe de l'animation à la... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Bobby 13108 partages Voir son blog

Magazine