Magazine Bd

LAP ! d'Aurélia Aurita

Par Filou49 @blog_bazart

 lap-roman-apprentissage-1476527-616x0Il y a 3 ans je vous avais dit tout le bien que je pensais de l'illustratrice trentenaire Aurélia Aurita, dont la production tranche un peu sur les BD plus girly de ses consoeurs. Avec les excellents Fraise et Chocolat notamment, elle nous dévoilait sans fausse pudeur, mais non sans une certaine fraicheur et même une vraie  candeur, son histoire sentimentale et charnelle avec son compagnon et son mentor, Frédéric Boilet, auteur de dessin animé, lui plutôt reconnu dans la BDsphère.

Pour ce début 2014, Aurélia quitte un peu la sphère intime ( et sexuelle) pour nous livrer une BD reportage sur un endroit qu'elle a très bien connu pour avoir été une observatrice très impliquée durant une bonne année, le Lycée Autogéré de Paris (dit LAP pour les intimes)

Les lycées autogérés, j'en avais vaguement entendu parler, mais sans jamais m'interesser vraiment à la question, or, ce système éducatif par définition utopique, sans hiérarchie ( ni proviseur ni CPE) et avec un système de vote à la majorité pour toute décision, de n'importe quelle nature tranche terriblement avec le système éducatif traditionnel. 

LAP: Aurélia Aurita nous plonge dans le lycée de ses rêves

On y note l'absence totale de notes ( deux fois le mot "notes, ca fait pas terrible),  personne n'a obligation d'être présent en classe tant que certains UV ( dont certaines dénominations tranchent avec les domaines traditionnels) sont validées ( ca c'est bien!), par contre en contrepartie, les élèves et les profs ont tous l'obligation de faire la cuisine et le ménage ( ca c'est moins bien)!!

Bref, un projet de vie et social qui fait beaucoup penser aux utopies d'après mai 68, et qui surtout repose entièrement sur la confiance et le respect, qui donne  la même chance à tous sans a priori  ni considérations sociales, raciales et sexistes, et même si les résultats aux bacs sont bien plus faibles que la moyenne, la plupart des élèves sont ravis de faire partie de cette communauté et la quittent à grand regret. 

Bref, une BD très instructive sur un mode éducatif encore bien peu connu, et comme à son habitude, Aurélia Aurita sait trouver la bonne distance pour traiter son sujet en laissant la place aux relations humaines tout en sachant se mettre en scène aussi et privilégiant des illustrations toute en douceur et en rondeur, mais sachant y mettre parfois un peu de cruauté.

Alors,certes, la vision de l'auteur reste sans doute un poil trop idéalisé sur ce projet, elle manque certainement un peu trop de distance sur le sujet ( en même temps c'est le risque de toute immersion), mais en même temps il s'agit visiblement d'un premier tome d'une trilogie, et comme elle le dit à la fin de ce tome, il est possible que sa lune de miel avec cet endroit idyllique au moins en surface prenne fin dans les autres tomes.... en tout cas je serais fidèle au poste pour suivre la suite des aventures d'Aurélia Aurita en LAP .. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines