Magazine Cinéma

Critique: "47 Ronin" de Carl Erik Rinsch, sortie le 2 Avril 2014.

Par Trailers & News @TrailersandNews

Critique: "47 Ronin" de Carl Erik Rinsch avec Keanu Reeves, Hiroyuki Sanada, Ko Shibasaki, Tadanobu Asano et Rinko Kikuchi.

Le synopsis: Un perfide seigneur de guerre ayant tué leur maître et banni leur tribu, 47 samurai errants, jurent de se venger et de restaurer l’honneur de leurs compatriotes. Arrachés à leurs foyers et perdus aux quatre coins des terres connues, cette poignée de rebelles se voit contrainte de recourir à l’aide de Kai – un demi sang qu’ils avaient jadis renié- lors de leur combat à travers un univers violent, peuplé de monstres mythologiques, de métamorphoses maléfiques et d’effroyables dangers. Cet exil sera l’occasion pour cet esclave rejeté de se révéler leur arme la plus redoutable, et de devenir la figure héroïque qui donnera à cette troupe d’insoumis l’énergie de marquer à jamais l’éternité.

Critique: Alors que le film  est un bide international et d’une réputation de nanar, "47 Ronin" arrive en France et force est de constaté que le film  n’est pas le désastres annoncés mais il est clair qu’il y a pas mal  de défauts.

Déjà, on peut dire que le film respecte assez l’histoire originale, même si il y a un rajout de la mythologie japonaise, et à la tradition du samouraï (jusque dans la conclusion du film). De ce point là le film est respectueux et c’est pas plus mal pour un  film américain qui ont la tradition d’égratigné les  traditions étrangères. Les décors et les costumes aident à ce respect (malgré quelques ratages).

Le problème du film est plus qu’il prend son temps  pour développer l’intrigue, 1h quasiment pour le film décolle, et paradoxalement ne développe pas assez les personnages, ce qui est assez bizarre pour un film de 2 heures. Le montage du film aurait, peut être , être fait autrement. Les effets spéciaux ne sont pas forcément au top en ce qui concerne les créatures, ce qui est assez dommages mais pour ce qui est des décors ils sont plutôt réussit.

En ce qui concerne les acteurs ils  ne faut pas s’attendre à du  grand jeu,  du coup les 2 acteurs principaux, Keanu Reeves et  Hiroyuki Sanada (Le Dernier Samouraï), sont monolithiques, en même temps les samouraïs ne sont pas connus pour avoir un panel expressions sentimentales diversifiées.

Au final, malgré ses défauts, le film reste un divertissement honnête.

note: 5,5/10


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Au bonheur des ogres - Critique

    bonheur ogres Critique

    Pour le bonheur des enfantsL'histoire de Benjamin Malaussène (Raphaël Personnaz), bouc émissaire professionnel, adapté du roman de Daniel Pennac et réalisé par... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Gravity - Critique vidéo

    Gravity Critique vidéo

    Houston, expérience cinématographique bluffante en vue !Alors que Sandra Bullock et George Clooney sont en mission dans l'espace, une catastrophe se produit et... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • 9 mois ferme - Critique

    mois ferme Critique

    Dupontel le globophage !Après le très décevant « Le vilain », Dupontel signe une nouvelle comédie à la fois sociale et humaniste où il donne la réplique Sandrin... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Snowpiercer, Le Transperceneige - Critique

    Snowpiercer, Transperceneige Critique

    Bong Joon-Ho aux commandes du train de la révolution !Hiver 2005, Bong Joon-Ho découvre dans une librairie de Séoul une bande dessinée française intitulée « Le... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Turbo - Critique

    Turbo Critique

    Quand un escargot se la joue Fast and Furious !Les studios DreamWorks Animation sont de retour, avec cette fois-ci l'histoire de Turbo, un escargot qui veut... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Malavita - Critique

    Malavita Critique

    Téléfilm calibré pour les soirées de TF1 !On se souvient d'un temps où Robert DeNiro acteur des acteurs alignait les performances mémorables dans des chefs... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Attila Marcel - Critique

    Attila Marcel Critique

    La magie de l'animation dans un film en prises de vues réelles !Après Les Triplettes de Belleville et L'illusionniste, Sylvain Chomet passe de l'animation à la... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Trailers & News 2902 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine