Magazine Cinéma

Captain America : Le soldat de l'hiver

Publié le 03 avril 2014 par Cinephileamateur

Captain America : Le soldat de l'hiver De : Anthony Russo et Joe Russo.
Avec : Chris Evans, Scarlett Johansson, Anthony Mackie, Samuel L. Jackson, Sebastian Stan, Robert Redford, Frank Grillo, Cobie Smulders, Georges Saint-Pierre, Maximiliano Hernandez, Hayley Atwell, Emily VanCamp, Toby Jones...
Genre : Fantastique.
Origine : États-Unis.
Durée : 2 heures 08.
Date de sortie : 26 mars 2014.
Synopsis : Après les événements cataclysmiques de New York de Avengers, Steve Rogers connu sous le nom de Captain America vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s'adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d'intrigues qui met le monde en danger. S'associant à Black Widow, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l'étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et Black Widow sollicite l'aide d'un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi - le Soldat de l'Hiver.
Bande annonce française
"Pour construire un monde meilleur, il faut parfois détruire l'ancien... et on se fait des ennemis."
4.5
Captain America : Le soldat de l'hiver
Toujours aussi friand de films de super héros et ayant en plus beaucoup aimé le premier opus de la franchise, c'est avec une certaine impatience que j'avais envie de découvrir ce "Captain America : Le soldat de l'hiver". La bande annonce avait su me mettre l'eau à la bouche et le chemin que prends Marvel ses dernières années avec ses productions cinématographiques me plait plutôt bien. J'étais donc d'une manière générale assez confiant surtout qu'en plus le film bénéficiait de très bons retours.
Et j'ai pas du tout été déçu. Bien au contraire, j'ai beaucoup aimé le traitement que l'on à fait de ce scénario écrit par Christopher Markus et Stephen McFeely. Je me souviens qu'avant de découvrir le premier opus "Captain America : First avenger", j'avais peur que ce héros soit un peu poussiéreux avant de me rendre compte qu'on avait bien fait revivre le mythe. Dans cette suite, on continue l'opération en le dépoussiérant totalement au point que malgré son passif, ce personnage devient très contemporain.
On passera bien sûr sur le côté patriotique poussé à l'excès qui fait le charme de notre héros (si on aime pas le patriotisme et encore moins le patriotisme américain au cinéma... On va pas voir un film qui à pour titre "Captain America"...) pour en retenir surtout je pense le fait que ce personnage à su insérer son univers dans notre époque. Alors que je trouvais le personnage de base un peu lisse, en deux films on à réussi à lui donner de la consistance, de l'ampleur et des méchants à sa hauteur. La grande force du scénario ici, c'est que le méchant d'ailleurs n'est pas forcément celui auquel on s’attend.
En effet, avec comme complément de titre "Le soldat de l'hiver", j'avoue que je m'attendais à ce que ce soit lui le grand méchant à combattre. Au final, il va donner du fil à retordre à notre héros mais le danger ne viendra pas de lui ce dernier étant même un peu en retrait bizarrement. Sans en dévoiler plus sur l'intrigue, le danger sera beaucoup plus intéressant que ça. Certes il y à des facilités qui font qu'on devine assez vite les tenants et les aboutissants de l'intrigue mais dans ce genre de divertissement, ça reste quand même passionnant je trouve à un point que par moment on en oublierait presque que l'on se trouve dans un film de super héros.
Dès le début avec son introduction digne d'un "Metal Gear Solid" (que de souvenirs avec ce jeu vidéo), on sens de toute façon quel virage sera pris par le récit. Le thème du terrorisme extérieur et intérieur est en tout cas très bien traité et j'ai notamment beaucoup apprécié la manipulation qui à permis au camp des méchants (que je vais réduire à ça pour ne pas trop spoilers) d'avoir une telle ampleur. Le monde à changer, les dangers aussi et si notre Captain America réapprend petit à petit à vivre dans cette nouvelle époque, j'ai trouvé ça très intéressant de voir à quel point il se retrouve plongé dans une nouvelle guerre. Certes, les combats sont différents, les armes aussi, mais ça reste une guerre sous fond de pouvoir et de contrôle avec manipulation des masses sous couvert de la liberté que j'ai adoré. L'ensemble est aussi remarquablement servi par le discours patriotique du Captain qui prends alors toute son ampleur tout en s'inscrivant encore dans la continuité des autres œuvres cinématographiques Marvel.
Alors oui, je parle un peu beaucoup du fond de ce scénario. Il n'est pas toujours subtil, il apparait même parfois prévisible (on devine vite qui tire les ficelles même si la cause du méchant qui apparait plus tard est bien amené) mais il faut dire qu'il est vraiment passionnant je trouve même si il n'apporte rien de nouveau dans ce sujet. Reste que ce long métrage est aussi et avant tout un pur film de divertissement et les scénaristes ne l'oublient pas. On en à pour notre argent avec des scènes d’actions bien plaisante, le retour de personnages qui font tout aussi plaisir et un humour léger très agréable qui colle toujours à merveille à ce genre d'univers. L'identité du soldat de l'hiver n'est pas vraiment une surprise en soit (on nous donne assez tôt quelques pistes assez grossières qui ne font planer aucun doute) mais ça reste aussi un personnage fort plaisant qui apporte un plus au film tout comme, dans une autre mesure, le Surfeur d'argent pouvait le faire dans "Les quatre fantastiques" avec un certain Chris Evans que l'on retrouve ici et qui nous fait encore une fois vite oublier son rôle, que je trouvais plutôt sympathique pourtant, de la torche humaine.
Et justement puisque j'en parle, Chris Evan est dans ce long métrage vraiment parfait dans la peau de Steve Rogers, le mythique Captain America. Le comédien à vraiment su s'imposer dans ce rôle en donnant pas mal de charisme à son personnage. De plus, il y à une certaine légèreté et une naïveté touchante qui rende son personnage très attachant. L'acteur va de même bien savoir faire évoluer son personnage. Captain America gagne en consistance, perd petit à petit en naïveté dans ce monde qui à évoluer sans l'attendre et Chris Evans réussi à imposer son personnage comme un très bon leader tout en lui faisant garder son essence même. Il livre vraiment une excellente prestation je trouve, très cohérente avec le premier opus.
A ses côtés, j'avais un peu peur de retrouver Scarlett Johansson en Veuve noire Natasha Romanoff. J'ai rien contre son personnage mais jusqu'à présent, je trouvais qu'il manquait quand même d'ampleur à l'écran et mes craintes sont restés un peu quand j'ai vite compris qu'elle aurait de l'importance dans ce récit aux côtés du Captain America. Fort heureusement, l'actrice à vite balayé mes appréhensions. Très convaincante, elle forme un duo assez complémentaire avec Chris Evans. On continue un peu de s'intéresser à son passé ce que j'apprécie et bien qu'elle n'est pas vraiment de supers pouvoirs, j'ai trouvé qu'elle apportait un vrai plus quand même dans cette bande. Elle à en tout cas su rester crédible à mes yeux.
On retrouve aussi avec un certain plaisir Samuel L. Jackson dans la peau de Nick Fury. Ce dernier continue de jouer avec la complexité et l’ambiguïté de son personnage qui fait qu'on ne sais jamais trop sur quel pied danser avec lui. Si les rebondissements que l'on veut apporter avec lui ne fonctionne pas toujours, l'acteur sais en tout cas resté classe et charismatique au point que maintenant, il est très difficile de voir un autre acteur que lui pour l'incarner. J'ai pas vu la version du passé avec David Hasselhoff mais rien que d'y penser j'en souris et je pense pas me mouiller en disant que Samuel L. Jackson est devenu Nick Fury en mettant aux oubliettes toutes interprétations du passé. En tout cas, ça me fait toujours autant plaisir de le voir surtout qu'il semble s'amuser avec ce personnage et sa surenchère.
Parmi les retrouvailles, il y à aussi Sebastian Stan et Hayley Atwell, respectivement Bucky Barnes et Peggy Carter qu'on avait déjà rencontré dans le premier opus. Je ne vais pas trop en dire sur ses personnages pour pas trop spoilers (même si encore une fois le film use de beaucoup de facilité sur leurs retours ce qui nuit un peu aussi aux différents rebondissements) mais ils s'en sortent vraiment bien. Le premier un peu mieux que la seconde au vu du scénario mais même si Sebastian Stan manque un peu de charisme (surtout vers la fin) il n'en reste pas moins efficace. C'est aussi plaisant de retrouver Toby Jones furtivement en Docteur Arnim Zola dont le personnage va considérablement faire prendre un autre visage à l'intrigue. Même si on la voit peu, j'ai pris du plaisir également à revoir à l'écran Cobie Smulders dans la peau de l'agent Maria Hill.
Côté nouveauté, la grande révélation dans cet univers est sans nul doute Anthony Mackie qui est remarquable en Faucon Sam Wilson. Le comédien est d'ailleurs si bon, que l'on regrette presque de ne pas le voir un peu plus ou du moins, de le voir arriver tardivement au cœur de l'aventure. Au delà de l'aspect comique de son rôle, l'acteur réussi à bien montrer les traumas que peut provoquer une guerre sur les soldats (même si là encore c'est pas très fin) mais surtout, il nous offre un nouveau acolyte à Captain America que je trouve excellent. Anthony Mackie est d'ailleurs très complémentaire avec Chris Evans. J'espère vraiment bien revoir ce duo par la suite surtout qu'il y à fort à parier qu'il y aura matière à développer un peu plus ce duo et le "costume" de Faucon. La fin ouverte nous dirige par là en tout cas.
Dans une autre mesure, j'ai beaucoup aimé aussi Robert Redford. C'est assez surprenant je trouve de retrouver un acteur de sa trempe dans ce genre de projet mais ce choix de casting s'avère vite plutôt judicieux. Je l'ai beaucoup apprécié en tout cas en Alexander Pierce. Son traitement aide aussi à atténué un peu les rebondissements qui peuvent entourer son personnage (c'est presque écrit sur son front quel rôle il va avoir dans l'intrigue) mais le comédien s'en sors vraiment très bien. Je trouve qu'il est très crédible et le sérieux de l'acteur aide aussi je trouve à voir ce film comme autre chose qu'un simple long métrage de super héros.
Le reste de la distribution est très bonne également. Le moindre rôle secondaire semble avoir été bien choisi et aucun acteur ne m'as foncièrement déçu. Bourrés de clichés et riche en stéréotypes, Frank Grillo m'as amusé en Brock Rumlow. On aurait même pu le voir un peu plus je pense. Un peu lisse, j'ai apprécié aussi Emily VanCamp dans le rôle de l'agent 13. Georges Saint-Pierre en Georges Batroc est lui aussi amusant dans son cliché même si il semble que son accent soit plus que douteux. Maximiliano Hernandez en Jasper Stillwell à tout de la tête à claque aussi, une tête où lui aussi on voit où son personnage veut aller sans que ça ne m'ait choquer plus que ça. A noter l'apparition assez sympathique de Stan Lee en personnel du musée qui m'amuse comme toujours et en version original la voix de Gary Sinise en narrateur dans le musée. Si le générique nous propose deux nouvelles scènes bonus (une tradition Marvel dorénavant), l'arrivée de nouveaux personnages pour la suite m'as bien plu aussi.
Après le très bon travail fait par Joe Johnston sur le premier volet, Anthony Russo et Joe Russo prennent le relai. Si la réalisation des deux frères cinéaste est bonne, on reconnait tout de suite le changement de ton voulu par la franchise. Dès les premières secondes, on prends conscience qu'on va avoir à faire à une nouvelle aventure bien différente de la première. Et c'est pas plus mal car ainsi on ressens tout de suite le changement d'époque et la différence dans le danger qui enture notre Captain. En tout cas j'ai beaucoup aimé ce que j'ai vu même si ce n'était pourtant pas gagné d'avance.
En effet, malgré ses qualités, dès le débuts j'avais de quoi être un peu perplexe avec un côté bourrin certes efficace et un mode infiltration qui change un peu de ce que l'on voit en général chez les super héros mais à côté de ça, la caméra bouge beaucoup trop. Alors oui, ça reste lisible et les deux frères n'en abusent pas trop ce qui fait qu'ils ne m'ont pas rendu malade cependant, je pense que quelques scènes d'action auraient sans doute mérité à gagner en lisibilité pour un confort optimal. J'ai pas détesté, j'aurais juste apprécié que ça se pose un peu plus même si pour le coup, j'aime quand même la prise de risques.
Après, c'est quand même très bien ficelé. Au delà du montage efficace qui fait que le film ne possède aucun temps morts, la caméra se place toujours au bon endroit et on reste quand même bien pris dans l'intrigue avec des scènes plaisantes comme celle de l’ascenseur qui m'as beaucoup fait sourire. La mise en scène aurait peut être pu être un brin plus subtile elle aussi (la scène dans le musée par exemple en dévoile beaucoup trop pour la suite selon moi pour ne citer que celle ci) mais dans son ensemble ça m'as quand même plu je dois le reconnaître.
Il y à aussi un très bon travail fait sur le visuel dans son ensemble. Les effets spéciaux sont très convaincants même si lors du combats final qui explose tout on se sens parfois un peu proche visuellement du final de "Avengers" (en moins "grandiose" si je puis dire) et les incrustations sont un peu plus travaillé que dans le premier volet ce qui contribue aussi à ressentir ce changement d'époque. Un bon travail aussi à été fait sur les différents décors que j'ai apprécié mais aussi sur les costumes qui une nouvelle fois vont bien être alterné à l'écran et avoir une importance sur le personnage du Captain surtout lors de son évolution.
La photographie est très belle avec une bonne exploitation de la lumière qui se fait en douceur (pour avoir revu le premier film peu de temps avant sa suite je trouve que les deux longs métrage s'enchaînent vraiment bien et reste logique et cohérent) tandis que l'ensemble est fluide. Quant à la bande originale composée par Henry Jackman, il prend bien la relève à Alan Silvestri et contribue lui aussi à cette évolution en douceur. Elle prends peut être un peu moins de risques que son prédécesseur dans sa tonalité mais reste très appréciable.
Pour résumer, "Captain America : Le soldat de l'hiver" s'avère très rapidement être une excellente suite qui prouve qu'avec un bon support et une réelle envie de faire quelque chose de cohérent et de construit, une suite cinématographique peut être réussie. L'évolution de ce personnage se fait en tout cas à merveille avec une cohérence entre le premier volet et le reste de la saga Marvel au cinéma. Les deux films sont très complémentaire et celui ci se met bien dans son contexte pour nous livrer quelques choses de différents qui parfois va au delà du simple film de super héros. On en as en tout cas pour son argent, le résultat final est plus que convaincant et j'ai passé un excellent moment devant ce divertissement intelligent que je reverrais. il y à bien sûr quelques maladresses comme des rebondissements prévisibles, un manque de finesse parfois ou des scènes d'actions qui aurait pu être un peu plus posé mais dans sa globalité, l'amateur de films de super héros que je suis est vraiment très satisfait. Moi qui avait une image poussiéreuse et lisse du Captain America, me voila avec un nouveau personnage dont il me tarde de découvrir les nouvelles aventures.
Liens divers :


Captain America : Le soldat de l'hiver

Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver Captain America : Le soldat de l'hiver

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines