Magazine Musique

J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos

Publié le 03 avril 2014 par Diesemag @diesemag
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos

PARIS lundi 31 mars : après le passage triomphal de JOE, 112 et Jagged Edge en octobre dernier, l’Olympia accueillait cette fois à bras ouverts les 3 Kings connu sous le nom de "TGT" venu présenter son "TGT European Tour" pour une date exceptionnelle. TYRESE, GINUWINE, TANK, 3 répertoires qui vont rêver plus d’un, 3 voix magnifiques, 3 beaux gosses, 3 grands noms de la musique afro-américaine étaient là rien que pour nous et je peux vous assurer que la température était al dente ou plutôt de la buée s’est incrustée dans la salle parisienne. N’est-ce pas mesdames ?

J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos

On démarre avec une arrivée sur scène plus qu’enthousiaste, non le vrai R&B n’est pas mort chers lecteurs, Tyrese tenait à le préciser et c’est avec ses "frères" Ginuwine et Tank qu’il va nous le prouver ce soir là. Le ton est annoncé, le public ne reste pas assis bien longtemps et reprend les chansons de leur album "Three Kings" dont le torride "Take it Wrong", les excellents "Weekend Love", "OMG", "Burn Out" et "Explode". Premier tableau à trois donc et en smoking avant d’enchainer sur le set de Monsieur TANK mesdames !!!!!!! Ambiance tamisée, piano, seul sur scène il nous dévoile cette voix puissante sur laquelle nous avons toutes un jour fantasmé, 90% du public était féminin (just sayin’), l’imaginant nous chanter entre quatre murs "Maybe I deserve" titre qu’il a évidemment repris sur scène. Il faut dire que Tank est le moins connu des trois en France, je n’ai jamais compris pourquoi cette voix merveilleuse, délicieuse et chaude n’a pas su se faire une place outre-Atlantique. En prime, nous avons eu droit à un début de déboutonnage de chemise à la fin de la chanson "Please don’t go" Une chanceuse a eu la joie de se retrouver à ses côtés, je ne ferai pas de commentaire sur ce passage.

J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos

Ce soir il n’est pas question de repartir sans avoir envie de chanter, de danser ou de lover. En parlant de danse, The Real G’ aka Ginuwine nous enjaille avec le hit "Hell Yeah", un petit couplet par ci par là de "In those jeans" "When doves cry" puis "So Anxious" et l’hystérie pendant les minutes qui ont suivi l’interprétation de son tube incontesté "Pony" fut intense.

J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos

La star de la soirée, celle que nous attendions TOUTES était évidemment Black Ty, aka Tyrese Gibson aka Dark Chocolate Cookie comme j’aime l’appeler. La lutte des groupies peut commencer dans la salle et surtout au front row, moment difficile pour moi car certaines avaient oublié de mettre du déodorant. Tyrese balance deux classiques "How you gonna act like that", "Sweet Lady" et une ballade plus récente de son dernier album solo intitulé "Open Invitation" : "Stay". Huuuum petite déception quand même car il n’a fait monter personne sur scène notre beau gosse, et en plus il n’a pas chanté "Signs of love making" (moi qui avait préparé ma plus belle voix au moment où il murmure "I met a gemini who was a sex drive…"). Je pense qu’il avait surtout peur ou ne voulait pas décevoir certaines prêtes à tout pour le toucher.

J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos
J’y étais et vous : TGT à l’Olympia + Photos

À la fin de leurs tableaux respectifs, Tank, Ginuwine et Tyrese se retrouvent pour "I need you" ainsi que "Next Time" et "Sex ain’t never felt better" et nous ont également offert un medley R&B années 90′s avec "Poison" de Bell Biv DeVoe où Ginuwine démontre que malgré ses 43 ans, il avait encore la viiiibe et pouvait toujours danser comme un jeunot en enchainant quelques pas. 3 amis, qui nous ont fait voyager lundi soir, entre complicité et fous rires… à travers un genre musical immortel !

TGT 3

L’un de mes moments préférés de ce concert (outre un Ginuwine très chaud qui a eu le courage de descendre de la scène plus d’une fois LOL) était le medley R&B où le groupe rend hommage à MARVIN GAYE "Let’s get it on" (pendant le set de Tyrese) JODECI "Freek’ n you", MARY J BLIGE "I’m going down", un clin d’oeil à Jay Z & Kanye West avec le titre "Niggaz in Paris" puisque cette tournée européenne s’est achevée…à PARIS ! J’ai longtemps hésité à savoir s’il n’était pas mieux d’aller les voir à Londres, où ils se produisaient la semaine dernière car le public parisien n’étant pas très fiable m’aurait découragé à profiter pleinement du concert. À ma grande surprise, Tyrese et Tank m’ont confié plus tard avoir pris leur pied sur scène et que cette date parisienne était la meilleure de la tournée (après l’Angleterre bien sûr !) "Next Time" annonce la fin du concert, quelques "merci beaucoup" et "I Love you Paris" plus tard, le trio invite leurs fans à les retrouver pour un Meet & Greet à la fin du show. Ambiance très agréable, pas de bouscoulades ni de guerre au premier rang et un public très mature ! Bravo Paris, on y arrive enfin…

TGT 1

#Avis : Concert sold out ! De loin le meilleur concert de l’année (pour le moment), une ambiance de folie avec en prime plus de 2 heures 30 de show 100% R&B, je dis Thank you TGT & I looooooove you too !

Un grand merci à Gérard Drout Productions et Da Vibe !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diesemag 18637 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte