Magazine Culture

Soft Machine #9-Softs-1976

Publié le 03 avril 2014 par Numfar
Soft Machine #9-Softs-1976

Soft Machine #9:

John Marshall: batterie

Karl Jenkins: Claviers

Roy Babbington: basse

John Etheridge: guitare

Alan Wakeman: saxos

Le départ de Mike Ratledge, survenu durant les séances de cet album remet en question l'identité même du groupe.

Doit-il garder ce nom prestigieux, à jamais rattaché à l'époque ou Mike Ratledge et Robert Wyatt en étaient les leaders ou doit-il en changer?

Le groupe se fait surnommer depuis quelque temps "Les Softs", qui sera également le nom de cet album et sans partir dans des extrapolations douteuses, on peut très bien imaginer que le groupe  ait eu envie de changer de nom et de s'offrir une deuxième jeunesse.

Mais ce ne sera pas le cas, du moins pas encore.

Encore une fois le son change: Karl Jenkins, leader depuis quelques années, ne quitte plus ses claviers et c'est Alan Wakeman, cousin du grand Rick qui vient jouer ses parties de cuivres.

Niveau guitare, Allan Holdsworth a été remplacé par John Etheridge, au style similaire.

Et si Etheridge n'est pas un manche, bien au contraire, on peut regretter la magie d'Holdsworth.

En juin 1976, le nouvel album paraît: "Softs", produit par Soft Machine.

Aubade (Karl Jenkins)

The tale of Taliesin (Karl Jenkins)

Ban-Ban Caliban (Karl Jenkins)

Song of Aeolus (Karl Jenkins)

Out of season (Karl Jenkins)

Second bundle (Karl Jenkins)

Kayoo (John Marshall)

The Camden tandem (J.Marshall-J.Etheridge)

Nexus (Karl Jenkins)

One over the eight (Marshall-Jenkins-Babbington-Etheridge-Wakeman)

Etika (John Etheridge)

Musicien additionnel:

Mike Ratledge: claviers (3 & 4)

Si l'on pourrait traduire le titre de l'album par "Les mous", la musique ne l'est pas.

On est toujours dans un jazz-fusion très rythmé, parfois même  speedé, aux boucles entêtantes. Karl Jenkins se surpasse en nous offrant de superbes compositions (Surtout "The tale of Taliesin" et "Out of season") et on sent que les musiciens prennent leur pied tout au long de l'album.


"Softs" restera dans les mémoires comme le dernier disque studio officiel de Soft Machine.

Etrange quand on sait que deux autres nouveaux disques composés de nouveaux titres, seront encore publiés entre 1978 et 1981.

Le véritable problème de Soft Machine désormais, c'est son personnel, devenu beaucoup trop instable.

Il y a toujours eu des départs/arrivées de musiciens depuis ses débuts, mais dès 1976, le groupe est devenu un véritable quai de gare et les fans ont bien de la peine à suivre.

Et si les musiciens remplaçants sont toujours de grands techniciens, il faut reconnaître qu'ils sont de moins en moins prestigieux.

Changements donc: Roy Babbington et Alan Wakeman vont tous deux quitter le groupe.

Babbington va être remplacé par Percy Jones (Brand X), remplacé à son tour par  Steve Cook, Wakeman par Ray Warleigh, avant que celui-ci ne quitte le groupe, remplacé par un violoniste (!): Ric Sanders.

© Pascal Schlaefli

Urba City

3 avril 2014

Partager :     J'aime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte