Magazine Politique

Manuel Valls peut réussir en menant la mauvaise politique !

Publié le 03 avril 2014 par Leunamme

Dans le billet précédent j'ai dit tout le mal que je pensais de la nomination de Manuel Valls au poste de Premier Ministre, je ne vais donc pas m'apesantir de nouveau dessus. Simplement, pour résumer, je dirai qu'il est difficile d'admettre quand, comme moi, on se revendique de gauche, qu'un gouvernement qui a eu mon suffrage, revendique mener la politique contraire à celle qui lui a valu d'être élu. Et c'est exactement ce pourquoi Manuel Valls a été nommé. Pour autant, comme aujourd'hui ce sont les sondages et autres enquêtes d'opinion qui font et défont les gouvernements et non plus les convictions profondes, il se pourrait bien qu'à cette aune Manuel Valls puisse réussir et être un Premier Ministre populaire.

Il y a à cela plusieurs raisons. La première relève du caractère intrinsèque du peuple français. Depuis la nuit des temps les Français ont toujours eu le culte du sauveur suprême. Il y a chez les Français un paradoxe profond qui veut qu'ils aient créés les droits de l'homme et que dans le même temps ils éprouvent une fascination pour l'autorité. C'est pour cela qu'ils ont supporté pendant longtemps une des royautés les plus dures et injustes d'Europe, un pouvoir que l'on a même appelé la monarchie absolue. C'est pour cela qu'à deux reprises ils se sont jetés dans les bras d'un empereur. C'est pour cela qu'au plus profond de leur coeur, c'est un militaire qui, pour une part importante d'entre eux, incarne au XXème siècle l'idéal de la France. Manuel Valls représente cela. Un pouvoir fort, autoritaire, qui pourrait porter la voix de la France dans les négociations européennes. Valls a ces traits de caractère que les Français ont tant aimé chez Sarkozy : velléitaire, volontaire, dynamique, décidé. Et en plus, il n'a pas l'outrance de l'ancien président.

Mais au-delà de la personnalité même du Premier Ministre, c'est l'habillage avec lequel il va mettre en oeuvre sa politique qui va compter. Je parle de communication bien sûr, puisqu'il maîtrise parfaitement ce domaine, là où Jean-Marc Ayrault était franchement nul, mais pas seulement. Pour gouverner, Manuel Valls a visiblement l'intention de s'inspirer fortement de ce qui se fait en Allemagne.  Il va mener une politique qui s'adresse directement aux classes moyennes, autrement dit, celles qui votent. De toutes façons, le Président de la République a déjà admis qu'il avait fait son deuil de l'électorat ouvrier.

L'Allemagne est son modèle, la composition du gouvernement vient le confirmer. L'économie dirigée par deux têtes, l'une chargée des finances, l'autre des synergies sur le terrain, c'est ce qui se fait en Allemagne. La création d'un super ministère des Affaires Étrangères regroupant le commerce extérieur, c'est une idée allemande. L'objectif est clair, transformer le modèle économique français basé sur la consommation en un modèle basé sur l'exportation. Comme en Allemagne !

Ce qu'espèrent François Hollande et Manuel Valls, c'est que cette politique leur amène la même réussite qu'à Mme Merkel : elle vient d'entamer son troisième mandat à la tête de son pays. Le revers c'est que dans le même temps il y a une population allemande de plus en plus précaire, bien plus qu'en France. Mais ceux là ne votent plus. Quand je vous disais que c'était une mauvaise politique qui pouvait réussir !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines