Magazine Santé

AQUAGYM: Excellente contre l'hypertension artérielle

Publié le 04 avril 2014 par Santelog @santelog

AQUAGYM: Excellente contre l'hypertension artérielle – International Journal of CardiologyL’aquagym est devenue une pratique populaire, reconnue pour ses bénéfices pour les fonctions musculaire et cardiovasculaire, et contre le stress. Cette étude brésilienne en confirme un nouveau: l’aquagym pourrait être un traitement très efficace pour l’hypertension artérielle, y compris pour les personnes en échec avec les traitements conventionnels. Ces conclusions, publiées dans l’International Journal of Cardiology, renforcent l’intérêt pour cette forme d’exercice ludique et déstressant.

Les chercheurs de l’Université de São Paulo (Brésil) ont mené une petite étude randomisée auprès de 32 personnes, âgées de 40 à 65 ans, ayant une pression artérielle élevée qui n’avaient pas répondu à au moins 3 médicaments pour la pression sanguine et ne pratiquaient pas, jusqu’alors, régulièrement de l’exercice. Ils précisent qu’environ 10 à 30 % des personnes atteintes d’hypertension artérielle (HTA) présentent une hypertension résistante et sont à risque élevé de maladie cardiovasculaire.

Ici, les participants ont été répartis, soit pour pratiquer durant 12 semaines 3 heures d’aquagym dans une piscine remplie d’eau chaude (32°), soit pour poursuivre leur mode de vie habituel, tout en suivant leur traitement médicamenteux.

Les chercheurs ont mesuré la pression artérielle des participants, avant puis au cours de l’étude, sur des périodes de 24 heures et les participants portaient également un brassard de tensiomètre qui mesurait leur pression artérielle toutes les 15 minutes pendant la journée et toutes les 20 minutes pendant la nuit (pour éviter l’effet «  blouse blanche « ).

L’aquagym permet de revenir à une pression artérielle «  saine  » : L’analyse constate que la pression artérielle des personnes du groupe aquagym est revenue à des niveaux considérés comme sains. Précisément,

·   après 12 semaines, la pression artérielle a diminué de façon significative chez les personnes qui ont effectué les séances d’aquagym. Les 2 pressions, systolique moyenne (pression sanguine dans les artères lorsque le cœur se contracte ) et diastolique (pression artérielle lorsque le cœur se relâche et se remplit) sont réduites sur la période de 24 heures, le jour et la nuit,

-   systolique moyenne sur 24 heures: de 137 à 120 mm Hg

-   diastolique moyenne sur 24 heures : de 81 à 72 mm Hg

-   systolique moyenne de jour : de 141 à 120 mm Hg

-   diastolique moyenne de jour : de 84 à 73 mm Hg

-   systolique moyenne de nuit : de 129 à 114 mm Hg

-   diastolique moyenne de nuit : de 74 à 66 mm Hg

·   Alors que dans le groupe témoin, les pressions systolique et diastolique ont sensiblement augmenté au cours de la période de 24 heures et au cours de la journée.

·   Enfin, la durée des dépassements de la pression, au-delà du seuil admissible s’est considérablement réduite chez les sujets du groupe aquagym.

·   Enfin, ces derniers ont également amélioré leur consommation maximale d’oxygène.

Des effets donc très bénéfiques et qui suggèrent, sous condition que cet effet puisse être maintenu sur le long terme, que cette forme d’exercice permettrait de réduire le risque de maladies et d’événements cardiovasculaires comme les crises cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Les auteurs ne précisent pas si c’est l’eau, l’exercice, la température ou une combinaison de ces 3 facteurs qui entraînent cet effet bénéfique. D’autres études plus larges sont donc nécessaires.

Source:International Journal of Cardiology March 15 2014 doi:10.1016/j.ijcard.2014.01.100Heated water-based exercise training reduces 24-hour ambulatory blood pressure levels in resistant hypertensive patients: A randomized controlled trial (HEx trial)(Visuel© american911 – Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine