Magazine Conso

Photographie d'âme : Joey L.

Publié le 04 avril 2014 par Vanessa Lekpa @VanessaLekpa

"Holy Men" Portraits de Sadhus du Photographe Joey L.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.
Le Sadhu Vijay Nund pratique son rituel du matin dans le Gange

Choisir une voie de renoncement comme chemin de vie peut nous sembler bien étrange, surtout quand la renonciation au monde empreinte des sentiers extrêmes comme celui des Sadhus.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Pourtant quand on se pose devant une photographie de Joey L. , et que l'on regarde l'un de ces ascètes hindous, on ne peut être que saisi par cette recherche d'authenticité .

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Ces hommes ont choisi de consacrer leur existence sur Terre à la recherche spirituelle , pour cela ils pratiquent le renoncement à l’extrême. Ils quittent leur famille, coupent leurs liens, sortent de la société et renoncent a une forme de vie.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.
Le Sadhu Lal Baba 


Les raisons qui mènent sur ces sentiers de renoncement sont aussi nombreuses qu'il y a de sadhus. De la révélation foudroyante au besoin de fuir sa caste ,  s'égrène une multitude de motivations différentes .
Pourtant tous on un point commun, celui de l'insatisfaction terrestre et du besoin viscérale d'être libre au delà de toutes limites.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Les portraits du photographe Joey L. sont toutes saisissantes de beauté et de profondeur et à chaque fois que mon regard se posent sur l'une d'entre elles je me sens sereine et un peu " comme à la maison" ! Une sensation vraiment étrange qui me fait sentir que parfois Le " Ailleurs "  peut devenir Son " chez soi ".

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Sa série de clichés nommée " Holy Men" qui portraitise des Sadhus  présent sur le bord du Gange à Varasani ( ville de l'Inde appelée aussi Bénares ) est juste sublime de vérité.

Joey L. connait bien cette ville ,  il y a souvent séjourné et  au fil du temps est entré en relation et en intimité avec ces Sadhus.  Ses portraits sont devenus de vrai clichés de vie et d'âme.


Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.
Dans sa première vie Magesh  était  consultant informaticien, il y a renoncé pour devenir un Sadhu Aghori 


C'est toujours troublant d'être l'observateur de grands changement de vie chez les autres, et quand on entends que certains ont tout claqué pour partir à la campagne, changer de pays ou pour vivre d'un métier instable et créatif , des interrogations ne peuvent s’empêcher de s'élever sur notre propre vie , sa routine et ses habitudes.  Alors que dire , quand on se retrouve face à des hommes qui ont choisi un changement d'une radicalité extrême et presque violente ?

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Arpenter la voix des Sadhus Aghori c'est changer de vie. Mourir à son ancienne existence pour renaître dans l'union mystique avec la divinité. Ils partent à la rencontre de leur état originel  en arpentant le sentier de la simplicité extrême.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Ces hommes me fascinent depuis que je suis petite. Ils ne possèdent rien ou à peine, ne s'attachent à personne et vivent en marchant.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Dans mon imaginaire de petite fille , ils représentaient une forme d'idéal. Mon " prince charmant " ne ressemblait pas à un "beau" jeune homme blond sur un cheval blanc mais à l'un de ces hommes au regard perçant et qui semblaient en quête perpétuel.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Cette forme de dénuement exerce encore sur moi  une forte emprise. Et ma fascination pour ce choix de vie est encore intacte , c'est sans doutes pour cela que les photographies de Joey L. me sont si chère.

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Il sait rendre ses photographies lumineuses et puissantes et je pense que même si l'on a pas d'affinité particulière avec l'Inde ou avec le monde des Sadhus, on ne peut être insensible à la beauté qu'il se dégage de ces clichés. 

Photographie d'âme : Joey L.

© Joey L.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans la découverte du travail du photographe canadien Joey L. et sur sa série " Holy men" voici le documentaire " Beyond " 

Cliquez Si vous avez aimé cet article Partager


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vanessa Lekpa 559 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog