Magazine Cinéma

Concours Univers ciné films de mars : des codes de téléchargement à gagner pour NORTHWEST et THE IMMIGRANT

Par Filou49 @blog_bazart
05 avril 2014

UniversCiné Comme chaque mois, et a fortiori le mois de mon blog'anniversaire, je continue à vous gater grâce à mon partenaire Univers ciné en vous proposant 5 codes de téléchargement pour deux films que j'aimerais mettre en avant parmi  les nouveautés de fin mars du catalogue.

Ce mois ci, contrairement aux précédents mois, où j'avais tendance à vous proposer un film vu et adoré et un autre que j'avais très envie de voir, j'ai vu...et approuvé les deux films de ma sélection.

Deux films pas forcément très folichons, au contraire même tant ce sont des drames lourds et profonds, mais deux films à leur manière vraiment magnifiques comme je vais vous expliquer pourquoi:  

1. The Immigrant ; James Gray

immigrant

Dans ma chronique du film après l'avoir vu en salles, je vous racontais à quel point "The Immigrant "est une oeuvre rare qui laisse indibutablement des traces dans ma mémoire plusieurs jours après l'avoir vu, tant la mise en scène de Gray frappe par son intelligence, sa finesse, et sa beauté visuelle à toutes épreuves (photographie de Darius Khondji très travaillée et donnant un coté crépusculaire totalement envoutant au film ). 

 Car tout ce qui constitue la vraie beauté des films de Gray, ces précédents comme celui ci, c'est tout ce qui fait habituellement le miel des tragédies grecques d'antan, avec des personnages plongés dans des dilemmes d’autant plus émouvants que le spectateur s’y sent automatiquement et totalement impliqué. Le film prend pour toile l'arrivée d'une immigrante polonaise en amérique du début du XXème siècle et aborde donc divers sujets oh combien passionnants et essentiels sur l'envers du rêve américain et la difficulté pour ne pas dire impossibilité des immigrés à s'y intégrer, des thèmes qui sont ainsi traités à l'aune du vrai mélodrame, sans aucun second degrès possible.

Et on ne peut que louer l'audace de Gray d'aller à contre courant des histoires contemporaines en optant pour un mélodrame à la Douglas Sirk, de ceux de l'époque de l'âge d'or du Cinéma Holywoodien.

Un mélodrame dans le sens le plus noble du terme, de ceux qui nous font rencontrer des personnages aux trajectoires captivantes (directement inspirés de l'histoire des grands parents du cinéaste, imigré russe arrivé à Ellis Island dans les années 20) et aux destinées incroyablement romanesques et romantiques, peuplés de personnages un peu insaissables (magnifique évolution du personnage joué par Joaquin Phoenix, et la perception du spectacteur va évoluer avec lui) mais qu'on suit avec une passion totale du début à la fin...

"The immigrant" de James Gray

2. Northwest

affiche-francaise-northwest_526703a7d56dd

Ce film là, je vous en ai parlé pas plus tard qu'il y a quelques semaines, après ma vision en DVD de ce film choc.

 Issu de la nouvelle génération de réalisateurs danois, Michael Noer, le cinéaste de Northwest,  et Tobias Lindholm celui d'Hijacking ont signé leur premier long métrage R en 2010, sortis dans les salles françaises il n'y a pas si longtemps.

Avec Northwest, son premier essai en solo Michael Noer opte comme son complice pour une caméra coup de poing qui laisse le spectateur KO debout avec un sens de la mise en scène et du récit assez incroyable.

 Sans moraliser ni prendre partie, le cinéaste montre avec un réalisme et une force indéniable les choix de ce jeune homme qui n'en a pas d'autres, à part celui de survivre dans un milieu qui va s'avérer être bien trop dangereux pour lui. On pense à Ken Loach et aux frères Dardenne pour le réalisme social et la caméra à l'épaule, mais également bien sur à la trilogie Pusher du cinéaste N. W. Refn  ( celui de Drive) pour la vision coup de poing de la société danoise, et également à certains films de Scorcese pour la destinée "up and down" d'un criminel, et ce mélange est très habilement dosé et on suit avec énormément d'interet et d'inquiétude la destinée, à l'issue  que l'on devine forcément tragique de ce Caspar, incarné par un jeune acteur amateur, charismatique en diable.

NORTHWEST Bande Annonce VOST (2013)

Lequel de ces deux films, vous tente le plus? Le drame élégant d'époque de Gray ou le drame social plus contemporain et plus coup de poing danois?

Vous pouvez me donner vos préférences  par commentaires jusqu'à vendredi 18 avril,  et je vous donnerai, dans la limite des codes diponibles,  les codes pour voir le film de votre choix. Bonne chance à tous et à toutes!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines