Magazine Séries

Hawaii 5-0 – Episode 4.10

Publié le 05 avril 2014 par Speedu
vlcsnap-2014-04-04-00h00m40s113

Ho’ onani Makuakane

Saison 4, Episode 10
Diffusions: CBS – 13 décembre 2013, M6 – 5 avril 2014

A l’occasion des cérémonies de commémoration de l’attaque de Pearl Harbor, un ancien combattant est victime d’une tentative d’assassinat…

Encore un épisode « hommage ». Je peux comprendre que certains téléspectateurs soient rebutés par ce type d’épisode qui font la part belle au patriotisme dégoulinant dont savent faire preuve les américains. Sauf que pour une fois non.

L’épisode revient sur un point noir de la seconde guerre mondiale: les enfermements de tous les américano-japonais suite à l’attaque de Pearl Harbor. Peu importe qui ils étaient, leur citoyenneté ou leur parcours, hop en camp. Et l’épisode ne fait pas abstraction de la culpabilité américaine dans ces enfermements. Ce n’était pas pour la cause, pour le plus grand bien. Non, c’était une erreur et l’épisode le traite en tant que tel, même si les bons sentiments l’emportent quand même à la fin.

Car oui, le coupable tout désigné du meurtre est évidemment un bien brave soldat américain, gentil et tout et tout. C’est bien connu qu’en situation de guerre, les gardes n’abusent absolument pas de leur situation, non, du tout. La preuve, il a épousé une japonaise après la guerre. Et puis bien sûr, le fiston reconnait son erreur et pardonne plus de 70 ans à ne penser qu’à sa vengeance en un clin d’oeil. On se sert à la main et tout va bien dans le meilleur des mondes. C’est tout de même un peu dommage de voir comment se déroule les dernières minutes de cet épisode alors que jusque là, c’était plutôt bon dans l’ensemble.

vlcsnap-2014-04-03-23h57m40s114

Il faut dire que le rôle du fiston était tenu à merveille par l’acteur qui fait vraiment bien passé les sentiments d’horreur et d’incompréhension subis par les américano-japonais déportés. La présence des flashbacks ajoutent juste ce qu’il faut à l’ensemble pour permettre de faire prendre conscience de la bétise de ces actes, surtout que c’est un épisode de l’histoire américaine rarement abordé par les fictions américaines (et qui, étrangement, sans anniversaire particulier, fut aussi mis en avant 2 mois plus tard dans Teen Wolf). C’était donc du tout bon, jusqu’à ces dernières scènes un poil trop bisounours à mon goût.

De même, l’ajout du lien entre Steve et la victime m’a paru un poil abusé. Ou du moins mal écrite. L’idée de transmission du passé, de liens imprévus entre gens et tout ça, c’est plutôt bon, sauf que là, cela semble par moments, être la justification de l’obsession de Steve alors que ce n’était pas nécessaire. Steve a toujours raison donc s’il décrête que le vieux a raison, il a raison. C’est Steve hein, le mec plus fort que Grover ou pour remonter à deux saisons, le mec qui sait sans preuve, ni indice et alors que tout semble indiquer son innocence que la psy jouée par Vanessa Marcil est coupable. C’est Steve McGarrett quoi. Le Zlatan de la police.

Et en parlant de Zltan, c’est paradoxal mais cet épisode fonctionnait bien sans action, ni même casting secondaire. Bon, il y a bien Catherine en arrière plan, Max qui n’a pas une ligne de dialogue et Chin qui est honoré de rencontrer un vieux de la guerre mais c’est tout. Et au niveau action pure, à part un petit saut en début d’épisode, que dalle. J’espère que Steve Zlatan McGarrett se réservait pour le prochain épisode, le mid season finale. Et J’espère que si les scénaristes n’ont pas oublié la claustrophobie de Danno, ils ont bel et bien oublié Kono.

Bref, 7/10

Pas d’action, mais un bel épisode revenant sur un épisode noir de l’histoire américaine avec brio jusqu’à la fin trop guimauve à mon goût.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 360 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine