Magazine Cinéma

Chronique : Confessions d’un automate mangeur d’opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit

Par Ric01a

1304-automate


Voici suite a ma lecture de la bible Steampunk ma première incursion dans ce domaine que je qualifierai de Science Fiction Rétro-Futuriste . Ce livre se déroule a Paris 19eme siècle  durant l’exposition universelle la technologie a récemment fait un bond en avant  grâce a la découverte d’un nouveau combustible : l’éther permettant la fabrication de machine volantes,armes et autres automates.

Nous suivons les aventures de Margo actrice Parisienne très en vogue grâce au Rôle de Juliette qu’elle tiens tous les soir dans la célèbre pièce de William Shakespeare  ,qui apprend de manière involontaire la mort de sa meilleure amie Aurélie en tombant sur un exemplaire du journal « Le petit parisien ». L’article laisse entendre qu’il pourrait s’agir d’un suicide ce qui la perturbe grandement d’autant que le corps a été retrouvé enferment dans un de ses poings un poème d’amour écrit par un inconnu . Margo trouvant cela suspect,elle décide dans  premier temps d’en faire part a son frère Theo, aliéniste a Saint-Anne  usant de techniques expérimentale via l’usage d’un panoptique* pour définir les dégâts de l’éther sur la psyché humaine  qui  semble dans un premier temps réticent mais le poème éveillant en lui quelques souvenirs  ils se décide a faire quelque recherches sur un de ses anciens patient ,Margo quand a elle se décide a rendre Visite a monsieur Couturier père d’Aurélie afin de lui poser quelques questions . Leur enquête va les emmener dans différentes péripéties (dont une course poursuite sur la seine plutôt épique ),je vous laisse le plaisir de découvrir le reste par vous même ,le livre valant largement le coup.

La méthode de Narration est excellente car nous suivons tour a tour chaque chapitre le point de vue de Margo puis celui de Theo ce qui nous permet de mieux percevoir leurs émotions et motivations . J’ai dévorer le livre en un après midi ,ce dernier ayant un excellent rythme qui hélas s’effrite un peu durant le dernier chapitre  . Un dernier petit bémol  pour moi le titre du livre dévoile un peu trop tôt un des élément clé de l’histoire qui certes n’est pas  l’élément le plus important mais qui m’a très vite sauté au yeux .

Donc voila,un livre que je vous conseille d’autant plus que cocorico les deux auteurs sont Français .

*Architecture carcérale pensé par le philosophe Jeremy  Bentham  consistant en une tour centrale permettant ainsi de pourvoir toujours avoir les prisonniers a l’œil ici des patients en l’occurrence  sans que ces dernier ne s’en rendent compte afin de créer un sentiment d’omniscience invisible . Si vous vous interressez au sujet je ne saurais que trop vous conseillez le livre « Surveiller et punir » de Michel Foucault. Ainsi que l’album Panopticon du groupe de post-Hardcore Isis (2004) c’est par ailleurs grâce a ce groupe  que je m’y suis intéressé pour la première fois ,l’ une de leur interview traitait du livre de Foucault justement  .

Nihil Khaos


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ric01a 1741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte