Magazine Cinéma

Bébés A Gogo

Publié le 06 avril 2014 par Olivier Walmacq

bebes-a-gogo-film-3904

genre: comédie
année: 1956
durée: 1h25

l'histoire: Stéphane héberge sa fille et son gendre, mais s'inquiète de voir ce couple faire des enfants tous les ans. Un beau jour, il entend parler d'un concours du plus grand jeune grand-père, lancé par une marque de talc.                  

La critique d'Alice In Oliver:

En vérité, bien avant La Soupe Aux Choux, Louis de Funès et Jean Carmet étaient des amis de longue date. En effet, les deux acteurs se sont rencontrés sur le tournage de Bébés à Gogo, réalisé par Paul Mesnier en 1956. A l'origine, le film est l'adaptation d'une pièce de théâtre de Marcel Franck. En dehors de Louis de Funès et de Jean Carmet (que j'ai déjà cités), Bébés à Gogo réunit également Jane Sourza, Raymond Souplex et Andréa Parisy.
A l'époque, Louis de Funès et Jean Carmet ne sont pas encore les monstres sacrés qu'ils deviendront par la suite.

Ce qui explique pourquoi les deux acteurs n'effectuent que de brèves apparitions, néanmoins remarquées. En résumé, Jean Carmet et Louis de Funès ont des rôles secondaires. Attention, SPOILERS ! Stéphane Petitbourgeois, chef comptable dans un grand magasin, et son épouse Isabelle hébergent dans leur appartement une famille nombreuse : leur fille Pat, son époux, Hubert, et les neuf enfants de ces derniers, en dix ans de mariage.
Stéphane apprend qu'un prix sera décerné au plus jeune grand-père ayant douze petits-enfants. Hélas, Pat demeure obstinément stérile.

18826784

Pourtant, la veille de la date fatidique (ses 50 ans, limite d'âge), elle met au monde des triplés, et Stéphane peut toucher ses millions. Le scénario du film s'inscrit dans le contexte de son époque. Au milieu des années 50, le cinéma français tente d'oublier les années difficiles et douloureuses de la Seconde Guerre Mondiale. Ce film est aussi le portrait (très naïf) d'une France traumatisée par le régime de Vichy. Tout le monde (y compris le Septième Art) tente d'oublier comme il peut les cicatrices de l'Occupation allemande. Place désormais à la bonne humeur !

D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si le scénario tourne autour de la maternité et de la procréation. La France doit se repeupler et compter sur une nouvelle génération. En ce sens, Bébés à Gogo fait largement la promotion du baby-boom à venir.
A partir de là, le film se veut être la promotion de la famille nombreuse et soudée malgré les épreuves. Que les choses soient claires: Bébés à Gogo est une comédie particulièrement ennuyeuse. Les gags sont assez rares dans l'ensemble et c'est surtout l'ennui qui guette le spectateur après une petite demie heure de bobine.

18826791

Il est toutefois amusant de noter que le film repose déjà plus ou moins sur les épaules de Louis de Funès, certes secondaire dans cette comédie gentillette, mais qui effectue quelques apparitions remarquées. Néanmoins, l'interprète n'est pas encore assez mis en avant.
Mais encore une fois, ses maigres apparitions permettent de dynamiser cette comédie laborieuse et réalisée par un véritable tâcheron totalement incompétent. En effet, la mise en scène est au mieux insignifiante. C'est donc une comédie à réserver aux fans les plus irréductibles de Louis de Funès. Que dire de plus ?

note: 03/20
note naveteuse: 15.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines