Magazine High tech

Mon jeu du moment: Bioshock Infinite

Publié le 07 avril 2014 par Poisseman @Poisseman


Mon jeu du moment: Bioshock Infinite Après l'exploration d'une cité sous-marine nommée Rapture qui ne nous a pas laissé indemnes il y a quelques années de cela (en deux jeux et un add-on), c'est désormais la visite d'une ville dans le ciel qui nous attend dans cet opus qui troque son 3 pour un sous-titre éloquent: Bioshock Infinite.
Nouvelle époque (les années 1920), nouveau héros, nouvelle intrigue et évidemment lieux tout neufs à arpenter, ce nouvel épisode conserve pourtant ce gameplay si caractéristique de la série avec son mélange d'exploration et d'action, tout comme un scénario encore une fois fort bien écrit et se dévoilant petit à petit. Jeu d'aventure à la première personne et non pas simple FPS, le titre nous met dans la peau d'un détective privé à la recherche d'une jeune femme emprisonnée dans la ville volante de Columbia, avec pour but de la ramener à New-York en échange d'un effacement de dettes plutôt onéreuses. Et si dès le début on ne comprend pas trop ce que l'on fait dans cette drôle de galère (on commence dans une barque en direction d'un phare, pas de cinématique d'intro), l'histoire se met en place progressivement par le biais de différents mécanismes tels les dialogues, découvertes de phonographes ou autres petits films noir et blanc, Booker DeWitt - le perso que l'on incarne - n'étant pas non plus le genre de héros que l'on a l'habitude de jouer.
Mon jeu du moment: Bioshock Infinite
Du côté de la jouabilité, on distingue donc deux phases différentes que sont l'exploration et les combats. La première nous verra visiter chaque lieux et ruelles disponibles, vider chaque poubelles/tiroirs/autres, récupérer des infos, argent, armes et objets de soin; voire découvrir des quêtes secondaires (décrypter un message, ouvrir un coffre...). Avec Elisabeth à nos côtés - une fois secourue - de nombreux dialogues entre les deux personnages ont lieu et rendent le jeu très vivant; tout comme la population de Columbia d'ailleurs (à l'opposé de Rapture qui était une ville morte). En phase combat, plusieurs possibilités d'action nous sont données: armes (deux équipées en même temps, va falloir jongler), toniques (pouvoirs magiques tels le feu ou la lévitation) que l'on peut également poser en pièges sur le sol, et mains nues. Notre équipement est évolutif, des améliorations d'armes et de toniques étant possibles contre de l'argent sonnant et trébuchant; alors que la découverte de fioles améliore les jauges de vie, magie et bouclier de Booker. Enfin, trouver certains équipements donne à notre privé des qualifications supplémentaires comme une meilleure portée au corps-à-corps ou encore un rechargement plus rapide de notre attirail.
Mon jeu du moment: Bioshock Infinite
Esthétiquement à l'opposé de ses prédécesseurs avec ici une ville ouverte, colorée et pleine de vie, le titre de Irrational Games en garde son formidable gameplay au sein d'une aventure dans laquelle on rentre sur la pointe des pieds mais qui nous absorbe totalement. La relation Booker/Elisabeth est très bien construite et on a toujours envie d'en savoir plus sur la finalité de cette fuite semée d'embûches, et du lien existant forcément avec l'autre ville visitée auparavant. Bref, un jeu excellent!

Mon jeu du moment: Bioshock Infinite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte