Magazine Maladies

Pharmacothérapie basée sur le FGF21. Potentielle utilité dans le traitement des troubles métaboliques

Publié le 07 avril 2014 par Tartempion77 @NZarjevski

Pharmacothérapie basée sur le FGF21. Potentielle utilité dans le traitement des troubles métaboliques

Colonie de cellules souches induites à la pluripotence, reprogrammées à partir de fibroblastes adultes humains normaux. (...) Compte tenu du pouvoir de différenciation des cellules souches, on envisage l'application de la thérapie cellulaire aux pathologies les plus répandues dans nos sociétés: greffe de cellules pancréatiques pour délivrer de l'insuline à des patients diabétiques, (...).
Source iconographique et légendaire: http://www.inserm.fr/thematiques/immunologie-hematologie-pneumologie/dossiers-d-information/cellules-souches-et-therapie-cellulaire

Les thérapies actuellement disponibles permettant de réduire le diabète ou l’obésité ne possèdent qu’une efficacité limitée et sont habituellement administrées en combinaison d’agents ciblant les risques cardiovasculaires. Le facteur de croissance des fibroblastes 21 (FGF21) est une protéine circulante ayant des actions métaboliques pléiotropiques ; des doses pharmacologiques de FGF21 produisent des effets anti-diabétiques, une baisse des lipides circulants ainsi qu’une baisse de poids corporel chez les modèles de rongeurs. Plusieurs de ces bénéfices potentiels ont été transposés chez les primates non-humains et chez les sujets humains obèses atteints de diabète de type 2. Des données en nombres croissant indiquent l’existence d’un système complexe de récepteurs et d’actions liées au niveau du tissu adipeux, du foie et du cerveau ; plusieurs voies de signalisation sous ce contrôle mènent à une augmentation de l’oxydation des acides gras, de la sensibilité à l’insuline, et de la dépense énergétique. Une série de stratégies sont actuellement explorées afin de mettre au point des thérapies puissantes, sûres, et pratiques pouvant potentiellement représenter les nouvelles approches dans la prévention et le traitement d’une variété de troubles métaboliques. Ruth E. Gimeno et David E. Moller, dans Trends in Endocrinology and Metabolism – 941, publication en ligne en avant – première, 5 avril 2014
Financement : Eli Lilly
Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ   

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tartempion77 3394 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines