Magazine Poésie

et pourtant

Par Plouf
si puisé à la source,empêche de mourir,
donnes alors le secret pour ne jamais férir!
le goéland est là, dominant l'océan
comme un enfant malade qui cherche en souriant
le regard d'une mère,tempérament austère!
il ne vit ni ne sent toute cette infortune
figée dans les hauteurs d'un âpre souvenir!
le moment est choisi avant que de partir
vers de merveilleux monts ou petits monticules!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines