Magazine Culture

Mira, le second album de Gush

Publié le 07 avril 2014 par Notsoblonde @BlogDeLaBlonde

Il aura fallu attendre 4 ans aux fans de Gush pour retrouver le groupe avec un second album "Mira", très attendu.

Il faut dire qu' "Everybody's god" et les concerts qui avaient suivi ont réussi à réunir une importante communauté autour du groupe, composée de fans séduits peut-être autant par l'album que par les concerts explosifs des quatre musiciens.

Car Gush c'est aussi ça : un "groupe de scène" qui réussit la performance de donner une vraie dimension supplémentaire à sa musique en concert.

Aussi, nombreux sont ceux qui attendent de pied ferme de pouvoir écouter les nouveaux morceaux (et ils vont pouvoir satisfaire leur impatience dès aujourd'hui) mais aussi de découvrir le nouveau live.

Pour ce qui est de la version "concert" je ne peux pour l'instant pas t'en dire grand chose, étant donné que j'ai manqué les quelques dates qui ont précédé la sortie de "Mira" mais je vais tenter de te livrer mon avis sur ce second album.

Déjà le single "Siblings", annonçait la couleur : Gush a pris un sérieux virage avec "Mira".

Moins de guitares, plus de claviers, le groupe semble avoir choisi de suivre le mouvement général et le changement peut sembler radical. Si bien que pour les fans de la première heure (dont je suis) il faudra s'y reprendre à deux fois avant d'être à même de juger de façon partiale ce nouvel opus.

Résolument plus électronique, "Mira" sonne différemment, lorgne toujours dans le rétro mais ce coup-ci c'est du côté du disco qu'il va puiser son inspiration principale.

On y retrouve tout de même un peu de ce qui faisait la "patte" du groupe, comme les harmonies vocales qui sont toujours très présentes même si les voix de tête semblent avoir conquis du terrain.

On pense à un mix entre le son des Bee Gees et celui de Daft Punk, sans toutefois se satisfaire de la comparaison. C'est que les Gush ont su insuffler leur caractère propre à chaque morceau, livrant un mélange réussi de sons vintage et modernes, équation ambitieuse qu'ils réussissent brillamment à mettre en application, évoquant sans jamais caricaturer ceux qui ont pu les inspirer.

Alors, si Gush s'aventure désormais du côté de l'electro-pop, on espère secrètement retrouver l'énergie rock qui a fait leur renommée sur scène, bien que leur son ait évolué. Doigts croisés.

Mais pour en avoir une confirmation ferme, il faudra attendre leur date au Trianon, le 21 mai...

Du côté des textes, le groupe s'est aventuré dans une réflexion profonde sur la quête de soi sans pour autant tomber dans le piège du premier dégré systématique et bien lui en a pris. La légèreté sied bien à cette formation, il est heureux qu'elle ne l'ait pas oublié en route.

"Mira" est un album gorgé de soleil sur lequel on se voit bien danser tout l'été, car bien que deux titres calment un peu le jeu ("Broke my heart" et "We are not alone") cet album semble avant tout voué à animer les dancefloors, "Full screen" en tête, titre emblématique de ce nouveau projet.

Pour ceux qui seraient perdus, qu'ils se rassurent, le dernier morceau "Everybody's god" tombe comme un clin d'oeil entendu :  "La musique c'est un peu notre terrain de jeu : On a changé de direction mais on n'oublie pas d'où on vient, on trace la route, c'est tout".

Et elle est jolie et dégagée, la route de Gush, gorgée de soleil et de rythmes dansants, difficile de résister et franchement, entre nous : A quoi bon?

En dépliant le livret du CD on a la surprise de découvrir au recto les titres de l'album répartis sur une carte du ciel fictive, façon constellation insolite.

Et si c'était ça, finalement, "Mira"?  Un petit groupe d'étoiles voisines les unes des autres mais qui brillent chacune de leur propre lumière... L'image est séduisante; je te propose à venir au Trianon le 21 mai constater par toi-même si ce voyage interstellaire tient toutes ses promesses... 

(Sinon j'ambitionne de peut-être créer un groupe de soutien pour le retour des guitares quand même, si le 21 mai je n'arrive pas à me faire à leur quasi-disparition. Tu me suivrais là-dessus, dis?)

Je compte sur toi,

XX


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Notsoblonde 14722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines