Magazine Culture

Hilarité et Consternation.

Publié le 07 avril 2014 par Laroberouge @hocinisophia

Notre cher bonhomme, essayiste auto-proclamé, voyant des complots partout, sera le sujet de ma réflexion aujourdh’ui. Il y avait bien longtemps que je voulais rédiger un papier sur celui qui se prend pour le Che du XXIème siècle, mais je me disais que ce serait lui faire de la réclame qu’il ne mérite pas. Qu’à cela ne tienne, il faut parfois se secouer les puces pour combattre l’ennemi et rétablir la vérité. Alain, voit donc des complots partout, des lobbys gays, des complots maçonniques et sionistes, féministes, tout le monde en veut à "la race blanche chrétienne". Oui, oui, Alain passe des heures à se faire mousser dans des vidéos dans lesquelles il vous démontrera par a+b que tout le monde est un ennemi de la République et que tout le tissu associatif, politique et citoyen fait en sorte de détruire l’ordre naturel des choses. Alain se définit en effet comme un homme de "gauche" économiquement, mais de droite en terme de "valeurs". Vous voyez là où je veux en venir? Oui, la peste brune. Pourtant monsieur se défend de n’être pas affilié au Front de la Haine, mais comment définir sa ligne idéologique autrement qu’ainsi? C’est bien le Front National qui se targue d’être l’alternative du peuple, en véhiculant un soi disant discours de gauche en étant contre toute avancée sociale et sociétale. Alain a une dent contre SOS Racisme. Entre nous, comment peut on postuler que c’est SOS Racisme qui véhicule le Racisme en France? Parce que c’est ce qu’il postule. Il ose en effet déblatérer de telles inepties tout en étant convaincu que son analyse est d’une véracité incontestable. Moi ce que je vois surtout, c’est que ce type est un con testable.
Dans l’une de ses vidéos, il reprochait notamment a Aymeric Caron  de notifier aux personnes qu’il interrogeait de ne pas justifier leurs propos par des sources fiables, comme ce fut le cas par exemple pour Véronique Genest.
Notre joyeuse islamophobe, suppléante d’un député, se lançant donc en politique, n’acceptait pas qu’on lui reproche de devoir citer ses sources lorsqu’elle avançait que le plus grand génocide a été commis par les musulmans sur les Hindous. Soit… Est-ce répréhensible que demander d’où viennent ces informations et les chiffres qu’elles supposent? Je n’ai aucune affection particulière pour monsieur Caron, mais pourquoi lui reprocher de vouloir faire son travail de journaliste correctement afin d’éviter une discussion type "café du commerce"? Nous sommes déjà bien servis en terme de débats sans fondements et sans contenu pertinent par les médias, si en plus on s’amuse à reprocher à ceux qui osent relever un petit peu le niveau, ce sera (encore plus) la fin des haricots.
Le problème également, c’est que Alain a un ego surdimensionné, ah il n’y a que lui qui a raison, il a réponse à tout. Si si, c’est la parole divine qu’est la parole d’Alain, dans les rares débats auxquels il s’est livrés, il était sans cesse dans l’invective et le jugement de valeur et ne résonnait jamais en terme d’échanges d’idées et de paradigme, pour lui seule sa ligne est la bonne, tout le reste ne vaut même la peine d’être entendu. Dès que quelqu’un a le malheur de ne pas être d’accord avec sa ligne idéologique, il l’accuse d’être agressif et vulgaire, tellement facile lorsque l’on n’a pas d’arguments à avancer. Il s’amuse en effet à nommer "un con du mois", ce que je trouve déjà assez limite comme méthode d’ailleurs, quand il ne s’agit pas de mettre en lumière des faits clairs et justifiés concernant ladite personne. Dans cette même vidéo, où il fait le procès d’Aymeric Caron, il accuse donc SOS Racisme d’être une organisation juive qui serait responsable de la haine anti-français de souche (voyez donc là son obsession des juifs qu’il voit absolument partout et qui est ici totalement injustifiée d’ailleurs, depuis quand SOS Racisme a-t-telle une couleur religieuse, vous m’en ferez part si vous avez une réponse pertinente car mis à part être une association, je ne vois pas ce que SOS Racisme a de "juif", et quand bien même où est/serait le problème?)
Monsieur se met dans en scène dans des vidéos de plus d’une heure, dans lesquelles il passe en revue l’actualité du moment. Tout le monde le fait mais ce qui me gêne, c’est que lui et ses sbires, accusent sans cesse les autres blogueurs ayant recours au même outil d’information de narcissisme. Lui, a la parole divine, a le droit de tout dire, mais pas les autres. Machiste invétéré, (qui se perçoit même dans sa façon si désinvolte de s’asseoir), c’est lui qui a qualifié les Femen de "putes ukrainiennes. Là aussi, jugez de la pertinence de son jugement. Dans une autre de ses vidéos, il fait l’analyse du féminisme et juge que c’est une supercherie et que c’est le cheval de Troie du capitalisme. Sous prétexte que les femmes refusent de se cantonner aux simples fonctions de reproduction et domestique, il affirme que le féminisme n’est en rien une lutte intégrée à la lutte des classes. On force les femmes à garder ce rôle, entre quatre murs, un travail à plein temps et tout ceci, sans la moindre rétribution. Cet ennemi du féminisme vous dira que c’est un complot capitaliste: la mise au travail des femmes à pour seul intérêt l’intégration de la valeur qu’elles produisent au stock de capital et que in fine l’unique intérêt est de déplacer la production domestique non marchandé vers la société capitaliste en une production marchande au service de la grande industrie. Le raccourci est pourtant très maladroit, si effectivement le travail et aliénant, il l’est pour tout le monde et pas seulement pour les femmes. Par ailleurs, le travail domestique, effectué à 80% par les femmes et lui aussi un travail très aliénant, non seulement parce que c’est un travail, et que par nature il est aliénant, mais également parce qu’il est subi, imposé dans le rapport de force entre les hommes et les femmes. Par conséquent, le travail ouvrier est confisqué aux femmes. Ainsi, à mon sens, il ne s’agit pas de libérer la femme de la domination du mari pour la translater à celle du patron, ou la libérer de celle du patron au profit de celle du mari, il s’agit de la libérer de toute forme de domination, quelle qu’elle soit. Et c’est là que l’analyse de Monsieur Soral est bien mince et lacunaire.
Vous ai-je déjà parlé de l’argument Morano? Mais si vous savez! Pour reconnaître un homophobe, un racisme ou un sexiste, mettez le à l’épreuve et dites lui " vous êtes raciste/homophobe/sexiste ", la plupart du temps, comme Nadine Morano, la personne vous répondra, " pas du tout, j’ai un ami/voisin/collègue juif/arabe/noir/homo/femme (déclinable à volonté)". Ainsi, lorsque l’on a reproché à Nadine Morano d’être raciste, elle avait répondu le us naturellement du monde qu’elle avait "une amie plus noire qu’une arabe". Alain Soral, a également prononcé une phrase de ce genre, "vous voyez je ne suis pas sexiste, j’ai fait publier une femme".
Alain, Alain… Tu me fais rêver…
Bon, j’arrête là pour aujourd’hui son site me donne des nausées.

Révolutionnairement vôtre,
La Robe Rouge. )

20140407-111249.jpg



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laroberouge 7533 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte