Magazine Culture

Paroles gelées

Publié le 07 avril 2014 par Picotcamille @PicotCamille

Jean Bellorini est un peu une institution dans notre école. Paroles Gelées est le premier de ses spectacles que je vois. J'avais loupé La Bonne Âme du Se-Tchouan en 2013.

Paroles Gelées est une adaptation des textes de François Rabelais, le père de Gargantua et de Pantagruel. L'adaptation a été faites par Jean Bellorini et Camille de la Guillonnière, qui joue aussi le rôle du narrateur. J'ai vraiment beaucoup aimé cette idée de créer un personnage qui est un lien entre les spectateurs et le récit, Camille nous explique les mots compliqués, les références etc avec beaucoup d'humour.

On suit les aventures de Pantagruel, géant fils de Gargantua, et de Panurge, de leur rencontre à leur voyage pour trouver l'oracle de la Dive Bouteille. Si Rabelais pourrait passer pour rasoir, il n'en est rien. Et c'est la grande réussite de ce point de vue, car tout le texte passe avec facilité. C'est un superbe travail d'adaptation. Je me suis rendue compte bien vite que Rabelais est bien plus trivial que je ne le pensais.

cal_parolesgelees-dsc_6518_credit_polo_garat_odessa

On alterne les scènes comiques, tristes, émouvantes, gouailleuses avec une dextérité agréable. Et toujours avec sérieux et détente dans le concret. Les comédiens sont tous très bons. J'aime cette ambiance de troupe, on voit une bande de copains sur scène.

Par les commentaires que j'ai eu de mes camarades et d'autres j'ai vraiment l'impression qu'il y a une "esthétique Jean Bellorini". Comment l'expliquer? Il y a beaucoup de l'enfance et de son imagination. Il y a peu de chose au final pour une scène de théâtre, pas de décors à proprement dit, une carré d'eau. Et en même temps il y a beaucoup de petits trucs, un bric-à-brac digne d'un grenier. Des instruments de musiques au fond avec une dizaine de ventilateurs, des lustres, une vieille radio, un vélo, des escabeaux, un bureau... C'est un théâtre de l'image. Vous avez plusieurs dois durant la pièce, des tableaux, très beaux. J'ai d'abord en mémoire le moment du "mais mariez vous-donc" où sur une ligne les acteurs forment un cortège au ralenti sur Still Loving You. Magique.

paroles-gelees Photos © Giovanni Cittadini Cesi

Après, le gros bémol, c'est la longueur. 2h15. Il y a certains moments où ma pensé a été vagabonder un peu ailleurs. Pourtant tout est très bien, mais c'est long. Par exemple, il y a un moment de danse, très beau certes, mais qui ne me semble pas indispensable. Il y a cette jeune femme en robe de cocktail qui danse dans l'eau. On pense tout de suite à Pina Baush et à l'affiche du Pina de Win Wenders. C'est un bel hommage. Mais sachant que cette scène arrive au milieu du spectacle, on a déjà vu la plupart des (jolis) effets que propose l'eau. Et la danse est belle mais pas exceptionnel, ça ne tient pas de la performance. Comme la présence de la chanteuse lyrique, pas inutile, mais qui ne m'a pas semblé primordiale. Comme un plus, un coté gadget.

Les paroles se transforment en glace / Paroles gelées

Vous avez là un chouette article avec les dates de tournées.

En conclusion, Paroles Gelées est un vrai beau spectacle accessible à tous. C'est une esthétique à connaitre et à voir au moins une fois, vous avez de la chance Jean Bellorini est très productif. Et sinon son frère Thomas aussi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Picotcamille 366 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog