Magazine Société

Des harkis envoyés à la mort...par Fatima Besnaci-Lancou

Publié le 07 avril 2014 par Harki45

Nous vous proposons ce magnifique livre préfacé par M. Todd Shepard, un livre qui aborde une page peu connue de la fin de la guerre d’Algérie.

Nous félicitons les forces vives issues de la communauté harkie comme Fatima Bescnaci-Lancou qui sont aussi capable de trouver une place dans le monde très fermé du livre.

  

Des_harkis_envoyes_a_la_mort.jpg
« Des harkis envoyés à la mort - Le sort des prisonniers de l'Algérie indépendante (1962-1969) » de Fatima Besnaci-Lancou, aux éditions de l’Atelier.

Résumé :

Que sont devenus les harkis restés en Algérie au lendemain des accords d’Évian du 18 mars 1962 accordant au peuple algérien le droit à l’autodétermination ? Quelles furent les conditions de détention des dizaines de milliers de ces supplétifs abandonnés par la France et prisonniers du nouveau régime ? Combien moururent ?

Cet ouvrage éclaire cette sinistre page de l’histoire. En s’appuyant sur la consultation d’archives inédites de la mission qu’effectua le comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans l’Algérie indépendante entre février et septembre 1963 et sur les témoignages des rescapés de cette tragédie, Fatima Besnaci-Lancou révèle les conditions dans lesquelles de nombreux harkis furent emprisonnés, torturés, massacrés au mépris des accords d’Évian et des conventions internationales. Affectés sans aucune protection au déminage des lignes de défense Challe à la frontière marocaine et Morice à la frontière tunisienne, des dizaines de milliers d’entre eux périrent en effectuant ces travaux forcés. La France, bien qu’informée de ces faits, demeura indifférente. Seuls deux intellectuels, Maurice Allais et Pierre Vidal-Naquet, et un journaliste, Jean Lacouture, exprimèrent leur indignation. Le gouvernement français consentit à accueillir des harkis libérés ou évadés entre 1963 et 1969. Confinés dans des camps dans des conditions inhumaines, certains devront se battre pour obtenir la nationalité française qu’ils avaient perdue.

Ce livre apporte un élément essentiel à la connaissance des suites immédiates de la guerre d’Algérie. Il montre la reproduction de la violence sur les lieux mêmes où elle fut infligée par la puissance coloniale. Ballottés par l’histoire, les harkis prisonniers du gouvernement algérien furent doublement vaincus : proscrits dans leur pays, indésirables en France, ils furent victimes d’un crime d’États perpétré par l’Algérie et la France.

Fatima Besnaci-Lancou, « Des harkis envoyés à la mort - Le sort des prisonniers de l''Algérie indépendante (1962-1969)», préface de Todd Shepard, éditions de l’Atelier, mars 2014, (ISBN : 978 2 7082 4245 6).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Lecteur
posté le 08 avril à 05:00
Signaler un abus

Nouveau livre...

[i]Sous silence... La tragédie des harkis[/i] aux éditions du Menhir de Miki Kilali

A propos de l’auteur


Harki45 1597 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog