Magazine Politique

Monsieur le Premier ministre, la transition écologique, c’est maintenant!

Publié le 07 avril 2014 par Blanchemanche
Monsieur le Premier ministre, la transition écologique, c’est maintenant!
07 AVRIL 2014 |  PAR LES INVITÉS DE MEDIAPART
France Nature Environnement, les Amis de la terre, la Ligue de protection des oiseaux et la CFDT demandent au premier ministre de mettre en œuvre au plus vite la transition écologique, pour assurer un modèle de société durable. Les signataires de cet appel formulent trois axes prioritaires créateurs d'emplois.
En ce début de XXIe siècle, nous savons qu’une grande partie des crises sociales et économiques que nous traversons est le résultat de la non prise en compte de l’écologie dans les modèles sociétaux du siècle dernier. Allons-nous continuer et transmettre ce fardeau à nos propres enfants  alors que les solutions existent ?La transition écologique est une solution pour sortir de ces crises, pour créer des emplois tout en s’attaquant à des problèmes urgents, comme celui de la pollution de l’air par les particules fines par exemple. Pourquoi attendre plus ? Nous, fédération et associations de protection de la nature et de l'environnement, syndicat, demandons que cette transition soit mise en œuvre au plus vite, accompagnée d'une vraie politique de protection de la nature, à moyen et long termes. Nos concitoyens ont le droit à une société durable, à un air respirable, à un environnement préservé qui subvienne à leurs besoins et à ceux des générations futures. Nous avons le devoir de laisser une place à une nature spontanée et sauvage.Nous, citoyennes et citoyens, demandons avec force au président de la République, au premier ministre et à tous les élus de la Nation de passer de la parole aux actes et de prendre les décisions qui répondront aux défis du XXIe siècle, en associant la société civile. Ainsi nous pourrons élaborer un nouveau contrat de société qui réponde aussi à l’urgence écologique.Monsieur le premier ministre, nous souhaitons une réponse claire et surtout des actes. La nature, la santé sont des biens dont la valeur est inestimable. Trois priorités pour sortir de la crise grâce à la transition écologiqueTrois axes prioritaires et créateurs d'emploi doivent amorcer cette transition écologique humaniste, fondée sur le goût et la nécessité du mieux vivre ensemble:1. Moins polluer en faisant des économies> Changeons de modèle énergétique, via la sobriété énergétique, le raccourcissement des circuits de distribution et l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments. Donnons plus d’autonomie énergétique à chacun. Faisons naître des quartiers à énergie positive où l’on produit plus que l’on ne consomme. Changeons de références. Construisons des bâtiments sans détruire la biodiversité, voire, pourquoi pas, des bâtiments à «biodiversité positive». Encourageons les solutions individuelles plutôt que les solutions globales du tout électrique, modèle issu du nucléaire.> Déplaçons-nous et transportons moins, mieux et autrement, grâce à la systématisation du fret ferroviaire longue distance et au développement de nouvelles mobilités. Accompagnons la décentralisation et un aménagement du territoire équilibré.> Finançons la transition en appliquant le principe pollueur/payeur et en supprimant les subventions nuisibles à l’environnement. Parallèlement, diminuons la taxation sur les produits, les services et les solutions profitables à notre environnement, donc à la société.2. Produire et consommer autrement> Développons l'économie circulaire, où la durée de vie des produits est allongée, les déchets réduits, où l’on éco-conçoit, on réemploie et on recycle systématiquement.> Encourageons l’économie de fonctionnalité où l’on paye pour un service plutôt que pour un objet, qui du coup doit durer le plus possible.> Soutenons et protégeons l’économie de proximité, les productions de saison et locales, l’agriculture biologique et la Haute Valeur Environnementale.Des solutions concrètes existent. De nombreux rapports internationaux et nationaux mettent en évidence leur intérêt économique et social au-delà du seul intérêt écologique. Leur mise en œuvre favorisera la création d’emplois de proximité dans nos territoires.3. Protéger la nature et la biodiversité dont nous dépendons> Engageons-nous contre l’artificialisation du territoire, notamment par la mise en place de la trame verte et bleue, la mise en œuvre de la stratégie nationale pour la biodiversité et la reconquête de biodiversité chaque fois que possible.> Protégeons la nature ordinaire de nos territoires, en France métropolitaine mais aussi et surtout en outre-mer. Veillons à la conservation et à la restauration des espèces, des milieux.>Donnons à tous nos espaces protégés des moyens humains et financiers suffisants pour qu'ils assurent leurs missions.>Travaillons à une meilleure prise en compte de la sensibilité animale, par exemple en intégrant ces critères dans les signes de reconnaissance, changeons notre rapport au vivant qui nous entoure.> Créons de nouveaux parcs marins pour couvrir 20% de notre domaine maritime.Nous, signataires, ne pouvons nous résoudre au déclin. Nous réclamons un sursaut. La transition écologique n’est pas un handicap. C’est une opportunité fantastique pour entrer de plain-pied dans le XXIesiècle. N’attendons pas qu’il soit trop tard. C'est notre devoir et notre responsabilité. Changeons de modèle, nous changerons d’air. Osons changer d’ère.Bruno Genty, président de France Nature EnvironnementFlorent Compain, président des Amis de la Terre FranceYves Verilhac, directeur général de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) FrancePatrick Pierron, secrétaire national de la CFDT

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29287 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines