Magazine Culture

Déboires automobiles (4)

Par Antoine06 @AVissuzaine
Sur le même boulevard, parce que les concessionnaires sont souvent regroupés dans le même quartier, je retourne voir l’un des vendeurs rencontré la semaine précédente.
L’homme est sympathique en plus il est nantais comme moi et son fils est étudiant en classe prépa dans le même lycée que le mien, il m’offre un café, également un croissant. Sympa.
Pourtant je reste sur mes gardes, on ne sait jamais (d’ailleurs je pense qu’il m’a fait une petite entourloupe dans le calcul de la valeur vénale de l’ancienne voiture). Nous nous entendons sur une Toyota, il m’explique maintes fois  que la marque est increvable, certaines Toyota font plus de 500 000 kilomètres, je ne le reverrais pas avant dix ans (il sera en retraite), c’est la fiabilité japonaise, mais je devrais tout de même prendre un petit crédit qui augmente la garantie pendant toute la durée du financement.
Toute la durée moins un an en réalité, puisque l’achat est garanti un an.
Là, il devient intéressant de sortir la calculatrice.
Le financement de 4 000 euros sur 48 mois, conduit à des échéances de 118 euros (ça c’est un taux à 18,50%). Donc le coût du crédit est de (48 x 118)-4 000 = 1 664.
Pour les amateurs de bière le chiffre est sympathique (vous noterez au passage que je n’ai pas perdu mon humour), mais cela fait cher l’extension de garantie d’un véhicule argumenté comme increvable, rappelons que dans ce même délai de quatre ans, l’Opel Zafira m’avait coûté « seulement » 1 230 euros de réparations.
Autant dire que je n’étais pas enthousiaste.
Précisons à ce stade que la veille Opel avait ajouté la cerise qui a fait déborder le vase mettant à mal mon calme légendaire et olympien en me sortant une facture de 200 euros de frais de diagnostic de panne, tout en me rappelant que des frais de gardiennage de véhicule me serait désormais facturés à raison de 35 euros par jour.
Puisque j’étais dans le réseau de concessionnaires cousins entre eux, je profitais de l’occasion pour demander si l’on pouvait faire un geste commercial pour ladite facture et les frais de gardiennage.
Pas pour la facture, répondit le vendeur pourtant sympathique, mais je vais voir pour les frais. Un appel téléphonique plus tard les frais étaient réduits de moitié,
Ils sont annulés si je prends le crédit !
Je ne prendrais pas le crédit, ce dernier argument m’a convaincu. DÉBOIRES AUTOMOBILES  (4)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoine06 1737 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines