Magazine Culture

Ed Sheeran - SING (audio)

Publié le 08 avril 2014 par Urbansoul @urbansoulmag

Certains d’entre vous classent peut-être Ed Sheeran dans la case des chanteurs pour midinettes. Mais j’ai personnellement toujours apprécié ce brave garçon, auteur-compositeur-interprète depuis son plus jeune âge. Et pour avoir eu l’occasion de le voir à ses débuts lors d’un showcase intimiste où seules sa voix et sa guitare étaient conviées sur scène, je peux vous dire qu’il en a sous le pied. Entendez par là par exemple, qu’il a écrit pas moins de 120 chansons l’année dernière tout en accompagnant Taylor Swift dans son Red Tour en Amérique du Nord.

Entendez également qu’Ed Sheeran est incroyablement bien entouré sur son second album. Après + paru en 2011, le chanteur de 23 ans reviendra le 23 juin prochain avec x (qu’il lit comme « multiply ») et dans les crédits, on retrouvera notamment Johnny McDaid de Snow Patrol (dont il a également fait la première partie), Benny Blanco (Rihanna, Katy Perry) ou encore Rick Rubin aka monsieur Def Jam aka producteur des derniers opus de Kanye West et Eminem. « Je l’ai vu à un moment où j’en avais fini avec l’album. Je lui ai fait écouter les morceaux et il me les a tous fait rejouer en live juste avec ma guitare et une pédale loop, a raconté Ed Sheeran lors d’un Q&A sur YouTube ce lundi 7 avril. On a choisi les meilleures et on les a retravaillées et reconstruites. Il m’a vraiment donné son énergie tout au long du processus. J’ai pu me recentrer à nouveau sur la musique. Il m’a complètement isolé du monde. Il m’a emmené à Malibu, à la plage et on travaillait tous les jours avec vue sur la mer. »

Cerise sur le gâteau : le jeune Anglais s’est offert les services de Pharrell Williams, qui apporte d’ailleurs sa touche au tout premier single, SING. À l’origine de cette collaboration, un simple tweet de Skateboard P confiant qu’il adorait son titre The A Team. Quelques jours plus tard, lors des Grammy Awards, Ed Sheeran s’est retrouvé assis deux sièges devant lui et a donc rassemblé son courage pour aller lui parler. « J’ai pensé ‘Cool, je vais juste aller le voir et lui dire que j’aime N.E.R.D.’ et puis il m’a lancé ‘On devrait travailler ensemble’ et évidemment j’ai dit ‘OUI ! OUI, ON DEVRAIT !’ », s’est-il souvenu.

Forcément, on est donc à mille lieues des ballades Lego House et Give Me Love et on le redécouvre donc dans un univers plus urbain, qu’il avait déjà embrassé sur des titres comme You Need Me, I Don’t Need You. « C’est la soul incarnée, a-t-il ajouté. Tout ce qu’il dit est soulful. Et quand il travaillait sur les chansons, il n’a pas dansé une seule fois : il bougeait juste lentement son cou et c’était sa façon de montrer que c’était bien. Je n’étais pas sûr de beat au départ, parce que c’était complètement différent de tout ce que j’avais pu faire jusqu’à présent donc j’allais un peu en-dehors de ma zone de confort. Et à chaque fois que j’écrivais quelque chose, je me disais ‘Oh, en fait, ça sonne bien’ et il me regardait simplement en me disant ‘Oh, tu sais…’. Mais il savait depuis le début ce qui fonctionnerait. Il a une idée claire de ce qu’il faut pour chaque personne et il la concrétise. »

Inspiré d’une nuit à Las Vegas, SING – dont le clip sera prochainement tourné à LA – met donc Ed Sheeran à l’épreuve avec un joli refrain en falsetto à la guitare sur lequel intervient ensuite Pharrell. Forcément, il n’a pas fallu longtemps avant que fusent les comparaisons avec Like I Love You de Justin Timberlake (voilà ce qui arrive quand tu es blanc, que tu te détaches de la pop pour taper dans la soul et le rnb, avec ta gratte et en plus Pharrell dans le coup… *sigh*).

BONUS : l’inédit Take It Back Now en live
(ouuuh, il rappe… c’est Eminem du coup, non ?)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Urbansoul 6753 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines