Magazine Culture

Devenir suisse ? Pas si facile...

Publié le 30 octobre 2014 par Ancre_de_chine
 Devenir suisse ? Pas si facile... Combien de lacs y a-t-il dans le canton de Schwyz ? Lesquels sont totalement sur territoire schwyzois ? Quelle est l'entreprise qui emploie le plus de travailleurs à Einsiedeln ? Quels sont les jours fériés propres à la commune d'Einsiedeln ? Un échantillon de questions auxquelles un ressortissant américain a dû répondre en automne 2013 pour devenir suisse. Il a échoué devant les autorités : " Je savais bien que je n'avais pas tout juste. Pourtant j'avais fait des recherches sur Internet et avais appris des choses sur la région. " Trous de mémoire ? Grosse fatigue ?
Devenir suisse ? Pas si facile...Irving Dunn ne serait pas assez intégré, a estimé le district d’Einsiedeln. Le Californien qui a enseigné 30 ans à l’École polytechnique fédérale de Zurich aurait des lacunes concernant la vie communale. Le retraité habite depuis 39 ans en Suisse, dans le petit village campagnard de Gross de la commune d’Einsiedeln (SZ). Il a voulu adopter la nationalité suisse, se sentant "à la maison" dans ce bourg de 1300 habitants au bord du lac de Sihl. 

Devenir suisse ? Pas si facile...

Einsiedeln

C’était sans compter la méfiance de l’assemblée du district d’Einsiedeln puisque cette dernière a décidé de lui refuser la nationalité. L’homme de 79 ans ne serait pas assez intégré, estime-t-elle. Il fait pourtant partie d’un club de tennis, ainsi que d’un club de voile local. Lors de son entretien avec les autorités, il a démontré qu’il maîtrisait suffisamment l’allemand. Mais du point de vue de la commission de naturalisation, ses connaissances de la commune ne sont pas assez bonnes. Il n’a pas été capable de citer les six localités du district, ni de donner des noms d’amis à Einsiedeln. Par ailleurs, les thèmes politiques actuels, au sein de la commune, ne lui sont pas connus, a ajoute le conseil du district.
Devenir suisse ? Pas si facile...

" Toute cette histoire est ridicule et injuste ", s'insurge Irving Dunn. " Je n'ai jamais contracté de dettes. J'ai trois enfants qui sont nés et ont grandi en Suisse et ma fille aînée est enseignante à l'école primaire. Si ce n'est pas de l'intégration, je ne comprends plus ce monde." En ce qui concerne ses relations avec des autochtones, le professeur retraité explique ne pas avoir compris la question: " Je pensais qu'il s'agissait d'amis proches. Bien sûr que j'ai des amis au tennis ou au club de voile." Enfin, les autorités soupçonneraient Irving Dunn de vouloir devenir Suisse uniquement pour se soustraire au fisc américain. Il va déposer un recours auprès du Tribunal administratif cantonal schwytzois.(www.20min.ch/ro/)
Pour toute l'histoire en allemand, c'est ici.    Dans le canton de Vaud, selon l'humoriste François Silvant " La naturalisation suisse s'acquiert par filiation, par adoption ou par naturalisation. La naturalisation est l'acte par lequel une personne de nationalité étrangère acquiert la nationalité suisse. C'est une étape importante pour s'intégrer pleinement à la vie du pays." C'est noté sur le site http://www.ne.ch/autorites/DJSC/JUST/naturalisation/Pages/accueil.aspx, celui de mon canton. Parce que, on s'en doute, chaque canton a sa petite particularité, son jeu de questions, son fonctionnement. Par ici, il faut :
  • être intégré(e) dans la communauté suisse, notamment par une intégration sociale et culturelle ainsi que par la volonté de participer à la vie économique ou la volonté d'acquérir une formation
  • être accoutumé(e) au mode de vie et usage suisses
  • avoir des connaissances suffisantes du français, minimum niveau A2 du Portfolio européen des langues (PEL)
  • se conformer à l'ordre juridique suisse
  • ne pas avoir de poursuites en cours et/ou actes de défauts de biens ouverts
  • être totalement à jour dans le paiement des contributions fiscales
  • ne pas avoir d'inscription au casier judiciaire et/ou d'enquête pénale en cours
  • respecter la constitution et les lois suisses
  • ne pas compromettre la sûreté intérieure et extérieure de la Suisse 
Devenir suisse ? Pas si facile...

Il faut avoir résidé dans le canton de Neuchâtel pendant les 3 ans qui précèdent la demande. Pour les étrangers de la 2ème génération, un séjour dans le canton de 2 ans minimum suffit, dont une année dans les 2 ans précédant la demande. Sont des étrangers de la 2ème génération, les enfants nés en Suisse de parents étrangers ayant immigré, de même que les enfants entrés en Suisse dans la mesure où ils ont accompli dans notre pays la plus grande partie de leur scolarité obligatoire. Cette vidéo fait référence au film Les Faiseurs de Suisses (Die Schweizermacher),
une comédie satirique réalisée par Rolf Lyssy (1978), un des plus grands succès du cinéma suisse. 

Le film retrace les péripéties d'étrangers qui décident d'obtenir la nationalité suisse
mais qui sont confrontés à la bureaucratie et aux barrières culturelles.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ancre_de_chine 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines