Magazine Culture

Jack O’Lantern massacre

Publié le 30 octobre 2014 par Pomdepin @pom2pin

Je sais, j’avais dit que je ne parlerais plus d’Hallowe’en avant demain. Mais c’est les vacances, il fait un temps pourri et j’ai deux gamines surexcitées qui attendent leur Halloween party avec impatience. On prépare donc les décorations, dans la joie, la bonne humeur, les cris, les larmes et les caprices à répétions. C’est un de ces grands moments d’intenses partages familiaux où l’on se dit qu’on aurait jamais dû avoir d’enfants que ça leur fera de merveilleux souvenirs.

IMG_0871.JPG

(princesse 2 en pleine action)

Rien que creuser une malheureuse citrouille demande des nerfs d’acier et une patience d’ange ou l’inverse (si, si, vérifiez, ça marche aussi). La fabrication de la grande jack o’lantern a failli me faire annuler la party, tellement ce fut un bonheur (On en a des petites aussi, dont une qui m’a mordue hier…enfin, le couteau à déraper pendant la trépanation). Parce que les filles voulaient aider. Donc Bébé 5 aussi. Comme il est très bricoleur (il a un marteau en plastique, il répare régulièrement la chatte avec), il a tenté une approche pour s’emparer du grand couteau. Devant mon refus, il a enclenché la sirène de ses hurlements mélodieux. Il est très musical, un peu comme une craie sur un tableau mouillé, mais multipliée 10000 fois. Pendant qu’il poussait son chant tyrolien, j’ai eu le temps de décapsuler la citrouille dans la cuisine, avant de l’amener toute éventrée dans la salle à manger, où les enfants attendaient avec impatience. La chatte passait par là, au cas où il y aurait quelque chose à grignoter. Princesse 2 est très joueuse, elle a essayé de lui coller le chapeau de la citrouille dessus, pour en faire un « Halloween cat ». Ça a beaucoup plu a Bébé 5. Il a passé le reste des opérations à piquer des sprints dans toute la pièce derrière la chatte hystérique pour lui coller des trucs dessus. La pauvre bête a fini dans la ferme playmobil avec un filet de citrouille sur la queue et des gommettes dans les oreilles.

Pre Ado voulait aider, mais il a peur de casser son image cool. Du coup, il nous a tourné autour comme une mite saoule pendant 10 minutes, c’est épuisant.
-tu veux participer Pré Ado?
-non, non, c’est une truc de petit… Mais Princesse 1 sait pas faire bien le bouche du pumpkin (il a du mal avec les accords en français)
-ouiiiin, mamaaaaaaaan, c’est pas vrai!!!! Et puis on dit citrouilly en le français. T’es nul.

Les filles ont attaqué la pauvre bête , la citrouilly, la citrouille à la cuillère. On a eu droit à des projections de pépins partout, sur elles bien sûr, mais au plafond, sur les vitres, dans mes cheveux, jusque sur les lunettes de Pre Ado, qui continuait à superviser en tournant autour de la table. Ça a énervé ses sœurs. Princesse 1 lui a donc négligemment fait un croche pied. Elle soutient que c’est un accident, mais l’enquête est en cours. Pré ado s’est à moitié écrasé sur le chapeau de la citrouille, il s’est rattrapé aux couettes de princesse 2 qui n’avait rien fait. Devant cette erreur judiciaire flagrante, elle a repoussé son frère en agitant sa cuillère en tout sens. C’est sympa, on a de la pulpe de citrouille dans les rideaux maintenant. C’est un style. Ça a déclenché une série d’explications confuses mais extrêmement bruyantes entre les filles, le gamin et la citrouille, sous les applaudissements de Bébé 5, ravi du spectacle. La chatte a pu souffler un peu, et faire une pause sur le tapis (pour ceux qui ne la connaisse pas, elle est incontinente quand elle est stressée. Et elle stresse tres facilement. On a un abonnement chez le marchand de tapis). Ça hurlait tellement, que ça a réveillé L’Ado, pourtant au beau milieu de sa nuit puisqu’il était 10h30 du matin, à peine.

Avec sérénité, bonhommie et délicatesse, j’ai aimablement calmé tout ça. Soit vous vous taisez immédiatement, espèces de banshees rachitiques, soit on annule Halloween et vous rangez vos chambres. Tout le monde s’est assis poliment, même L’Ado, qui s’est rendormi aussitôt. Les filles ont pu dessiné les yeux et le nez, Pré Ado la bouche. J’ai découpé au scalpel, sans me blesser cette fois, ahaha. Je l’ai bien eu, celle-là!

IMG_0872.JPG

On est prêt pour demain. L’Ado a ouvert un demi oeil, sous une mèche de cheveu gras, pour m’informer qu’il était hors de questions qu’il aille promener ces naines débiles et leurs copines demain pour trick or treat, ça va pas non. C’est de l’esclavagisme de lui demander ça. Il est exploité, c’est pas juste!
-et pour £5?
-ouais, bon, meuh, si c’est pour faire plaisir…Coin. Et bébé 5, c’est carrément pas cool qu’il fasse pas trick or treat, c’est nul, tu le brimes. Meuh. Pour £15, je l’amène aussi. Meuh. Coin.

C’est beau quand même, ce sens fraternel du sacrifice. C’est aussi abusé un chouïa, et puis j’aime bien trick or treat. Mais puisqu’il veut participer, il pourra raconter une scary story, une histoire qui fait peur. Rien que sa coiffure, ça mettra les invitées de ses sœurs dans l’ambiance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 4529 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines