Magazine Cinéma

Loin des hommes - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Loin-Des-Hommes-Banner-1280px

Une belle aventure humaine sur fond de western !

Loin des hommes est une adaptation très libre de la nouvelle "L'Hôte" d'Albert Camus par le réalisateur David Oelhoffen, avec Viggo Mortensen et Reda Kateb qui vont devoir lutter ensemble pour retrouver leur liberté alors que tout oppose les deux hommes.
Loin-des-hommes-Photo-Viggo-Mortensen-01
Le(s) plus

La ligne directrice de l'histoire de Loin des hommes est assez courte, avec ces deux hommes, que tout oppose.
Daru (Viggo Mortensen), instituteur reclus, doit escorter Mohamed (Reda Kateb), un paysan accusé du meurtre de son cousin. Poursuivis par des villageois réclamant la loi du sang, ils sont contraints de fuir à travers les crêtes de l'Atlas algérien et vont devoir lutter ensemble alors que la rébellion gronde dans la vallée en cette année 1954.

Terrible destin où Mohamed (Reda Kateb) préfère choisir une mort plutôt qu'une autre, alors que Daru (Viggo Mortensen) est pris au piège, rejeté par les algériens et les français à cause de la rebellion qui frappe l'Algérie. Mais les deux hommes vont finir par devenir le soutien de l'autre et retrouver cette étincelle qui fait que l'on se sent vivant.

Tel un huit clos, qui se passent pourtant dans des paysages gigantesques et désertiques, tout repose sur les acteurs et leur texte. Et Viggo Mortensen et Reda Kateb nous envoûtent!
A noter que Viggo Mortensen parle très bien français et qu'il n'y a donc pas eu besoin de doublage pour l'acteur aux multi-origines.

Loin-des-hommes-Photo-Reda-Kateb-01Enfin, la réalisation de David Oelhoffen est vraiment séduisante!
Entre la magnifique photographie, l'interprétation et la mise en scène qui prend le temps d'installer une véritable ambiance, on ne s'ennuie pas une seule seconde.
Ponctué par des tensions, Loin des Hommes est un film qui fait dans la simplicité tout en étant très léché, pour nous livrer au final une belle aventure humaine.
Sans parler de l'hommage réussit au genre western, comme la superbe scène de l'attaque de l'école.

Le(s) moins

Adapté d'une nouvelle, pour pouvoir durer le temps d'un long-métrage des scènes ont forcément été ajoutées, mais le scénario manque peut-être encore de densité par moments.
Heureusement la très belle mise en scène et le talent des deux acteurs principaux (Viggo Mortensen et Reda Kateb) nous fait très vite oublier ce petit point.

Loin-des-hommes-Photo-Reda-Kateb-Viggo-Mortensen-01
Conclusion

L'ambiance du film Loin des hommes est digne de genre western, pour nous offrir une très belle aventure humaine portée par l'excellent duo Viggo Mortensen/Reda Kateb!

Ma note: 8/10


Loin des hommes

Loin-Des-Hommes-Affiche-France

Synopsis : "1954. Alors que la rébellion gronde dans la vallée, deux hommes, que tout oppose, sont contraints de fuir à travers les crêtes de l’Atlas algérien. Au coeur d’un hiver glacial, Daru, instituteur reclus, doit escorter Mohamed, un paysan accusé du meurtre de son cousin. Poursuivis par des villageois réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté."
Réalisé par: David Oelhoffen / Avec: Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek / Genre: Drame / Nationalité: Français / Distributeur: Pathé Distribution
Durée: 1h41min / Date de sortie: 14 janvier 2015

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !

    Loin des hommes a été récompensé au Festival du film de la Réunion, par l'Orchidée d'Or, soit le Grand Prix du festival.

    David Oelhoffen a adapté librement la nouvelle "L'hôte" d'Albert Camus : plusieurs modifications ont été apportées à l'histoire dépeinte par l'auteur. Par exemple, la nationalité de Daru, interprété par Viggo Mortensen, est plus complexe. Daru est un Français d'origine étrangère mais qui n'est pas vraiment intégré à la communauté pied-noir, alors que dans la nouvelle, le personnage est réellement un pied-noir français. La nuance permet selon le réalisateur de créer un conflit dans la personnalité de cet homme et d'en faire un personnage plus profond.

    Le réalisateur David Oelhoffen a complété son adaptation de la nouvelle "L'Hôte" d'Albert Camus par un autre texte du même auteur intitulé "Chroniques algériennes" datant de 1930, où il décrit le système colonial en Algérie. Ce texte évoque les conditions de vie déplorables vécues par les Algériens.

    Viggo Mortensen a accepté de participer au film Loin des hommes après avoir lu le scénario et vu le premier film du metteur en scène de Nos retrouvailles. Avant le tournage, l'acteur a voulu apprendre à parler arabe et effacer son accent canadien pour parler français. Par ailleurs, il s'est également longuement documenté sur Albert Camus, la guerre d'Algérie et la littérature algérienne. Viggo Mortensen s'est tellement impliqué dans le projet qu'il a fini par devenir coproducteur du film.

    L'histoire se déroule dans l'ouest de l'Atlas saharien, cependant, après plusieurs repérages de la part du réalisateur, ces lieux n'ont pas été retenus car ils ont été jugés trop inaccessibles pour l'équipe du tournage. C'est pourquoi Loin des hommes a finalement été filmé du côté marocain où des infrastructures ont permis d'accueillir le tournage d'un film.

    David Oelhoffen a choisi le titre Loin des hommes plutôt que celui de la nouvelle d'Albert Camus, "L'hôte", car il ne voulait pas que l'on voit son film comme une adaptation fidèle au texte de l'auteur. Le cinéaste confie à ce propos : "Ce qui me plaît dans cette expression, Loin des hommes, c'est qu'elle s'applique aux deux personnages. D'abord à Daru, qui s'est bâti un petit royaume dans lequel il vit en maître, loin de tout et de tous ; Mohamed l'obligeant à faire ce voyage commun au cours duquel ils fuient le danger que représentent les hommes, les autres hommes. Puis à la fin, elle s'applique à Mohamed qui va devoir vivre loin, dans le désert."

    La musique de Loin des hommes a été composée par Warren Ellis et Nick Cave (compositeurs des films, L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford de Andrew Dominik et The Proposition de John Hillcoat). Le réalisateur ne voulait pas d'une musique rappelant que le film se déroule en Algérie dans les années 1950. C'est dans cette optique qu'il a souhaité créer une ambiance sonore correspondant davantage aux personnages qu'au lieu et à l'époque.

Et vous qu'avez-vous pensé du film Loin des hommes ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Lucy - Critique

    Lucy Critique

    Rien ne se perd, rien ne se crée, Lucy transforme !"Cet été, face aux blockbusters qui envahissent nos écrans, la riposte écrite et réalisée par Luc Besson se... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Enemy - Critique

    Enemy Critique

    Mais qui est l'autre ?Après Prisoners, Denis Villeneuve est de retour pour un nouveau film, Enemy, adapté de la nouvelle "L'autre comme moi" de José Saramago, e... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Party Girl - Critique

    Party Girl Critique

    Peut-on changer de vie ?Réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis, Party Girl raconte l'histoire d'une femme de cabaret de soixante ans,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Délivre-nous du mal - Critique

    Délivre-nous Critique

    Le diable est dans les détails !Nouveau film d'horreur pour Scott Derrickson après les succès de « L'exorcisme d'emily rose » et de « Sinister », le... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Les Recettes du bonheur - Critique

    Recettes bonheur Critique

    Épicez-vous la vie !"Actuellement présenté au festival de Deauville, produit par Steven Spielberg, Oprah Winfrey et Juliet Blake, Les recettes du bonheur,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Mademoiselle Julie - Critique

    Mademoiselle Julie Critique

    Ménage à trois !"Mademoiselle Julie, film aux allures de pièce de théâtre, écrit et réalisé par Liv Ullmann, d'après l'œuvre du suédois August Strindberg est... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Annabelle - Critique

    Annabelle Critique

    Annabelle Origins ?Un an après le succès mondial de « Conjuring », Warner nous offre un spin-off axé sur la poupée Annabelle qui se déroule un an avant le film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog