Magazine Médias

POLITIQUE > Sondage : l'effet "Charlie" tombe comme un soufflé pour François Hollande et Manuel Valls

Publié le 23 février 2015 par Fab @fabrice_gil

François Hollande et Manuel Valls en baisse dans un nouveau sondage I ©Reuters

Le président de la République et son Premier ministre rechutent dans un sondage, faute sans doute à l’utilisation "abusive" de l'article 49.3, dit d'"engagement de responsabilité." Les deux hommes perdent respectivement 5 et 7 points de popularité au mois de février, marquant un recul de leur bond de popularité observé après les attentats survenus en France.
Selon un sondage Ifop pour le JDD et Hémisphère Public, le président de la République est crédité de 24% de satisfaits (en baisse de 5 points par rapport à janvier) et le Premier ministre de 46% (-7 points). Chez les sympathisants du PS, où il recueille 66% de satisfaits, François Hollande est en recul de 7 points par rapport à janvier. Sa baisse est sensible aussi auprès des sympathisants du Front de gauche (de 39 à 27%). Il reste toujours très faible chez ceux de l'UDI (de 15 à 6%) et de l'UMP (de 12 à 4%). La côte de popularité de François Hollande a été la plus significative durant le mois de son élection, en mai 2012 (61% de satisfaits). Elle est passée sous la barre de 50% seulement cinq mois plus tard (43% de satisfaits), seuil qu'elle n'a plus refranchi depuis.
Manuel Valls de son côté bénéficie d'un indice de satisfaction plus élevé chez les sympathisants du PS (83% en février, contre 88 en janvier). Il demeure pratiquement stable chez ceux de Europe Ecologie/Les Verts (58% en février, 60% en janvier). Il obtient un indice de satisfaction de 40 points chez les sympathisants de l'UDI (65% en janvier) et passe de 47% de satisfaits chez les sympathisants de l'UMP à 34%. Le Premier ministre enregistrait un taux de satisfaction de 58% en avril 2014, lors de sa nomination à Matignon. Il n'a cessé de reculer depuis, à l'exception de janvier 2015 où, après les attentats, sa popularité est passée à nouveau au dessus de 50% de satisfaits (53%, contre 35% en décembre 2014).
Les 22 et 29 mars prochain, les français éliront les conseillers départementaux... sans vraiment connaître leur rôle ?! Un cas unique dans l'histoire de la République. Le projet de loi portant une "nouvelle organisation territoriale de la République" -répartir les compétences entre les régions, départements et communes- est en cours d'examen à l'Assemblée nationale. Le vote définitif du texte n'interviendra qu'après les élections. Qui remportera massivement ces prochaines élections ? On peut s'inquiéter du sort PS. Au regard du nouveau sondage de popularité du gouvernement Valls, les camarades socialistes semblent bien mal placés.FG
L'enquête a été menée par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone du 12 au 21 février auprès d'un échantillon de 1.972 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines