Magazine Société

Livres: Après la pluie … Le beau temps; les déclencheurs

Publié le 25 février 2015 par Raymond Viger

Tu croises quelqu’un sur la rue.
Un simple regard, une seule parole, un seul geste.
Et déjà tu sens un malaise grandir en toi.
Ton comportement change à ce simple contact.

Quel est ce pouvoir que tu laisses à autrui?
Tu y perds ton naturel et ta joie de vivre.
Tu y perds ta sincérité et ton honnêteté.
Tu te perds, tu te laisses manipuler.

Ce simple regard qui t’as déséquilibré.
Y aurais-tu vu le regard d’une mère, d’une belle-mère?
Cette simple parole anodine qui t’as débalancé.
Y aurais-tu entendu la parole d’un père, d’une frère?
Ce simple geste que tu as voulu fuir.
Y aurais-tu senti le geste d’un éducateur, d’un oncle?

Face à ce regard, ne ferme pas les yeux dans la fuite.
Face à cette parole, ne te bouche pas les oreilles dans la fuite.
Face à ce geste, ne recule pas dans la fuite.
Face à ce pouvoir que tu laisses à autrui.
Ne t’abandonne pas dans la fuite.

Prends le temps de regarder à l’intérieur de toi.
Face à ce regard, ce geste ou cette parole,
Laisse remonter le malaise qui grandit en toi.
Regarde quelle émotion ce malaise te fait vivre.

Désamorce ton malaise dans le calme et la paix intérieure.
Tu retrouveras ton pouvoir sur ta vie.
Tu te retrouveras dans ce pouvoir.
Que tu avais abandonné à autrui.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 469 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte