Magazine Culture

une vieille dame bien malheureuse

Publié le 25 février 2015 par Dubruel

d'après RENCONTRE de Maupassant

Au milieu des ruines majestueuses

D'un château des Maures,

Je croisais une singulière voyageuse.

Je l'avais vue la veille à bord

Ce vapeur qui va de Cannes à Saint-Tropez.

Cette dame avait sûrement

Plus de soixante-quinze ans.

Elle sanglotait. Je l'ai consolée de mon mieux.

-" Merci, monsieur,

Mais vous n'y arriverez pas. "

Et voici ce qu'elle me conta :

-" J'ai eu un fils.

À six ans, on me l'a pris.

On le mit en pension.

Il ne fut plus à moi.

Il ne revenait à la maison

Que deux fois par an.

Je m'étonnais chaque fois,

De le trouver plus grand.

On m'a volé la joie

De voir croître ce petit sorti de moi.

Une année, je n'ai plus osé l'embrasser.

Était-ce mon bébé blond et frisé,

Mon enfant d'antan,

Cet homme brun qui m'appelait

Gravement ''Ma mère'' et qui semblait

Ne m'aimer que par devoir.

Le jour de ses vingt ans,

Il s'embarquait pour Honolulu

Il m'a dit : ''au revoir''

Tout simplement.

Je ne l'ai jamais revu.

Puis mon mari mourut,

Mon père mourut.

Je perdis ma mère

Et mes deux frères.

Ma fille a épousé un anglais

Mon gendre me hait.

Je ne la vois plus depuis des années.

Alors, je voyage seule. Vous comprenez ?

Adieu, Monsieur, ne restez pas là.

Ça me fait mal de vous dire tout cela. "


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dubruel 73 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine