Magazine Culture

Délirium livre 1

Publié le 26 février 2015 par Universlivresques @Univerlivresque

Délirium Titre : Délirium livre 1

Auteur : Lauren Oliver

Éditeur : Hachette

Format : Grand

Nombre de pages : 456

Prix : 16 € (Amazon)

Résumé de l'éditeur : 

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. Un monde où tous les jeunes subissent à leur majorité une opération du cerveau pour être immunisés. À quelques mois de ses dix-huit ans, Lena aspire presque à subir à son tour le Protocole car depuis toujours amour rime pour elle avec souffrance et danger. Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue fasse tout basculer. Avant, tout était simple, tout était organisé. Mais est-ce vraiment vivre que de laisser la société tout prévoir pour vous ? Vos amis, vos amours et votre avenir ? Imaginez qu’on vous prive de tout sentiment. Que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens. Jusqu’où iriez-vous pour garder le droit d’aimer ? Plongez dans l’inoubliable trilogie DELIRIUM.

L'avis d’Émeline :

Délirium est un vrai petit chef-d’œuvre, idéal pour une première dystopie, mais pas seulement... 

J'ai lu les premiers chapitres et j'ai cru que je relisais " Divergente ", mais avec quelques différences tout de même. Tout comme Tris, Lena doit passer une épreuve qui devra changer le reste de sa vie. Lena, comme Tris, m'a embarquée avec elle à travers ses inquiétudes, ses interrogations et ses découvertes. Tris avait Quatre, Léna a Alex et c'est ce garçon qui va la faire douter de ses certitudes.

J'ai beaucoup aimé ce premier tome qui m'a souvent déroutée et je me suis interrogée sur les "symptômes" de l'amour . L'auteur a décidé de mettre l'amour à un niveau obsolète et même de l'interdire ce qui donne aux relations entre les personnages quelque chose de nouveaux et d'étrange à la fois. J'avais parfois l'impression d'avoir affaire à des robots. 

L'auteur, par sa simplicité, a su me transporter au fil des péripéties. J'ai été émue, alarmée, triste, angoissée, j'ai tremblé, j'étais heureuse... avec Lena. Une lecture simple et fluide qui m'a fait dévorer les pages. 

Une fin palpitante, tenante, bouleversante et étonnante. Comment expliquer cette fin ? Je dirais juste que c'est extraordinaire et que c'est la partie que j'ai préféré de ce tome.  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Universlivresques 8114 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines