Magazine Cinéma

YouTube : pas vraiment rentable pour Google

Par Repostit @S2PMag

On pourrait croire que YouTube, propriété de Google, en regard de sa fréquentation hallucinante soit une poule aux oeufs d’or pour le géant de Mountain View. Ce serait bien loin d’être le cas…

youtubesteamkeysscam

Heureusement, la pub full HTML5 arrive sur mobiles…

Bien que la plateforme vidéo vedette affiche un score presque indécent de visiteurs mensuels, s’élevant à plus d’un milliard, Google ne gagnerait quasiment pas d’argent avec YouTube.

D’après des informations filtrant de sources prétendument fiables selon le Wall Street Journal, la division vidéo de YouTube aurait dégagé un chiffre d’affaires de près de 4 milliards de dollars en 2014, soit un milliard de plus que l’an précédent. Pour autant, même si plus d’annonceurs ont été séduits, faisant des vidéos promotionnelles de YouTube 6% du volume de vente de Google l’an dernier, les frais liés aux infrastructures et aux partenaires de contenu auraient englouti la totalité du montant, ne laissant au final, pas de bénéfice lié à l’activité de YouTube.

On peut se poser la question de l’efficacité du système de Google pour rentabiliser ses publicités. Avec tous les liens externes, qui privent le plus souvent une vidéo de la publicité d’introduction placée sur la page d’accueil de YouTube, ce n’est pas gagné. D’autant que d’après les estimations, moins de 10% des visiteurs généreraient 85% des vues. Les annonceurs ont déjà visiblement compris que le rendement des publicités premium, court-circuitées par les liens externes, n’était pas suffisamment intéressant.

Pour autant, d’un autre côté, Google annonçait il y a peu avoir mis en place un système de conversion automatique des bandeaux publicitaires au format Flash vers le HTML5 via Google Display Network et DoubleClick Campaing Manager. Autrement dit, simplifier le passage vers l’affichage de publicité sur les mobiles, qui ne supportent pas (ou plus, pour Android) l’affichage du format propriétaire de Adobe. Les vieilles habitudes des créateurs de publicité, encrés sur leurs outils pourront finalement passer petit à petit à la trappe, et les plus récalcitrants verront ainsi leurs dernières créations converties automatiquement. De fait, c’est tout un pan potentiel d’affichage sur mobile qui redevient accessible, et donc, générateur de revenus supplémentaires.

Inutile, au final, de se faire du souci pour Google, qui trouvera de toute manière toujours un moyen d’un côté ou de l’autre pour rentabiliser son activité globale et tentaculaire…

Sur un mobile ou tablette Android? Essayez l’app S2PMag!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Repostit 4633 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte