Magazine Culture

Alan Parsons-A Valid Path-2004

Publié le 26 février 2015 par Numfar
Alan Parsons-A Valid Path-2004

Printemps-été 2004, Alan Parsons tourne avec un nouveau groupe d'accompagnants, puis, en Août 2004, publie son premier et jusqu'à aujourd'hui, unique album solo: "A Valid Path", produit par Alan Parsons.

Return to Tunguska (A.Parsons-S.Posford)

More lost without you (A.Parsons-PJ.Olsson)

Mammagamma '04 (A.Parsons-E.Woolfson)

We play the game (Parsons-Jordan-Kirkland)

Tijuaniac (Parsons-Mogt-Ruiz-Mendoza-Amezcua-Beas)

L'arc en ciel (A.Parsons-T.Wiles)

A recurring dream within a dream (A.Parsons-E.Woolfson)

You can run (A.Parsons-D.Pack)

Chomolungma (A.Parsons-J.Parsons-PJ.Olsson)

Musiciens:

David Gilmour: guitare (Return to Tunguska)

Simon Posford (Shpongle): synthés (Return to Tunguska)

Raja Ram (Shpongle): synthés (Return to Tunguska)

PJ Olsson: chant (More lost without you & Chomolungma)

Jeremy Parsons: guitare (Mammagamma '04, A recurring dream within a dream & Chomolungma)

Ken Jordan (The Crystal Method): synthés (We play the game)

Scott Kirkland (The Crystal Method): synthés (We play the game)

Nortec Collective: synthés (Tijuaniac)

Timothy Wiles (Uberzone): synthés (L'arc en ciel)

David Pack: chant (You can run)

John Cleese: narration (Chomolugma)

A part peut-être Paul Mccartney, qui reste brillant en toute occasion, j'ai de la peine à écouter les musiciens vieillissants quand ils se mettent à la techno.

De toutes manières je n'écoute quasiment jamais de techno.

Ça existe encore la techno au fait?

Non ne répondez pas je m'en fous!

Je ne dis pas que cet album est mauvais, loin de là, il est juste très éloigné de mes gouts musicaux.

Les synthés et autres musiques issus d'ordinateurs, même si cela peut être intéressant, ne remplaceront jamais l'interaction entre un être humain et un instrument de musique.

J'aime beaucoup "Return to Tunguska", mais c'est peut-être dû au fait qu'il y a David Gilmour...

Cet album est l'occasion pour Parsons de se frotter à une génération plus jeune, à collaborer avec des musiciens électro, une musique certes inventive, mais très éloignée de la pop music que j'apprécie tellement.

La reprise de "Mammagamma" en techno par exemple m'est tout à fait insupportable.

C'est également, et il faut le signaler, le seul album d'Alan Parsons sans Ian Bairnson qui reste l'un des musiciens les plus sous-estimés de la galaxie Brit-Pop.


"A recurring dream within a dream" qui reprend les deux premiers titres du premier album, reprend la narration d'Orson Welles, et "Chomolungma" est gratifiée de la voix de Monsieur John Cleese des Monty Python's.

Enfin un tout petit peu... A la fin.

Alan Parsons continue, tant bien que mal, de donner des concerts, mais n'a plus rien enregistré de matériel neuf, depuis 11 ans.

En 2009, Eric Woolfson nous quitte et cinq ans plus tard, Pilot décide de se reformer pour lui rendre hommage.

Fallait pas les gars, fallait pas! Vraiment pas.

© Pascal Schlaefli

Urba City In The Sky

26 Fevrier 2015

Du même auteur:

Serial Angel

Vol.1

Anastase & Perfidule

Ebook en vente sur Amazon et Itunes store!

Serialangel.centerblog.net

Partager :     J'aime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte