Magazine Côté Femmes

Celle qui n'aimait pas les vacances

Publié le 26 février 2015 par Tatiana @Mme_Oui

Celle qui n'aimait pas les vacances

Les vacances en Croatie sont si loin... la plage me manque.


je n'aime pas les vacances, oui cette phrase je l'ai souvent dite. tout d'abord parce que les vacances signifient le fait que chacun partait dans son coin. et que finalement, on était tout seul. les copains me manquaient. j'ai toujours été ravie de faire ma grande rentrée pour rattraper le temps perdu. maintenant que les études sont derrière moi, cela n'est pas différent. je déteste toujours les vacances. la différence réside dans "je bosse dix heures par jour". mais là je mens un peu car j'aime bosser avec les enfants et c'est toujours avec le sourire que je pars au travail et encore plus depuis que ce cher soleil se réveille plus tôt. je déteste les vacances car je suis payée à ce que je fais, je n'en prends donc plus vraiment. du coup je ne m'arrête pas. il y a bien eu la "pause" décès - enterrement - deuil d'une semaine en décembre dernier juste avant les vacances. néanmoins ce ne fut pas reposant comme l'a bien dit un collègue. je ne me sens plus ressourcée. la spiruline est devenue ma grande amie, le thé aussi. mais je le redis encore, j'aime ce que je fais. chaque jour est différent. je suis libre (ou presque). oui je suis une petite menteuse. et en réfléchissant, j'ai quand même eu ma fin d'année de cours l'année dernière au début du mois de février. après j'ai pu faire des grasses matinées et taper un peu de mon mémoire. le rythme scolaire était loin derrière moi et je n'ai jamais repris les cours. cela m'a manqué au début, surtout quand les copains qui ont continué me racontent leurs douces journées sur les bancs de la fac. avec le recul, je ne sais pas si je voudrais reprendre les cours. ceci dit là n'était pas le sujet initial de cet article. alors oui parfait, j'aurai bien besoin d'une pause de quelques jours pour me sentir moins épuisé. je suis une fille qui a besoin de sommeil, trop pour âge, j'aime me lever sans réveil,... je suis devenue la marmotte à paris et une lève tôt chez mes parents. et non je ne suis pas du matin même si j'adore voir le soleil se lever. en revanche, je ne fais pas la tête si je me lève tôt. je suis juste un moteur diesel qui va se réveiller. j'aime dire que les vacances sont pour les faibles et que les matins appartiennent à ceux qui se lèvent tôt quand moi-même je programme mon réveil à sept heure.
après pour le moment ce quotidien me convient. après tout je sors de huit mois de vacances. j'ai détesté cela mais après les quatre année de fac, cela fut profitable. la vie sociale fut un peu vide. j'aime ce que je fais. en même temps, je ne pourrai pas faire quelque chose pour le faire. je me sens bien.
avant, je détestais les vacances parce que je ne faisais rien. aujourd'hui c'est parce que je fais plein d'autres choses (en plus de mes longues journées). trop sans doute pour ces rythmes qui m'étaient inconnus. j'aime à présent les vacances car je peux faire plein de choses, la grande contradiction et que je vois enfin plein de monde. même si j'aime la solitude, j'aime en revanche être entourée. ma famille est grande, j'ai besoin de soutien, de parler,...
mais les vacances sont pour bientôt, il ne reste que quelqu'un mois avant une nouvelle rentrée comme je les aime. l'impatience commence à croitre. parce que oui je bosse pour me payer de chouettes vacances.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tatiana 1295 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog