Magazine Culture

Arrière - Péché

Publié le 27 février 2015 par Theatrummundi

troubadour-magma.png


Arrière

Il y aura toujours un fonctionnaire, un journaliste, en tout cas un imbécile bien planqué à l’Arrière, pour nous juger sur nos armes. Or, nos armes, nous les avons prises à l’ennemi.

Le jugement de nos actions par l’origine de nos armes, plutôt que par l’usage que nous en avons fait, sera tout de même l’indirect aveu que nous n’avons pas été vaincus, ou pas tout à fait ; et la condamnation notre rétribution.

Puisqu’il faut à la fin que, même médiocre, la victoire en sa totalité appartienne à l’Arrière.

Péché

Et brusquement, moi qui ne crois en aucune bondieuserie, je compris ce qu’était le péché ; c’était la faute contre soi-même, le crime contre l’enfance, l’ignominie intime, cachée, inavouable. Et en même temps que je comprends, je me dis : tu te fais mal, continue, ce n’est pas grave. Et en même temps que je piétine cet étranger que je me suis aussi, je me console en me disant que ce mal que je me fais, je ne le fais pas qu’à moi, et que j’entraînerai sans doute plusieurs autres dans ce secret crime-là. Et je crois bien que l’enfant de vingt ans que j’étais, si on lui avait dit que des années plus tard il serait devenu ce salopard aux actes déchirants, il nierait – il nierait par avance, il renierait son avenir, il renierait par avance son reniement à venir ; et sans doute même eût-il ri, mais de ce bruyant rire crâne qui ne veut rien savoir de sa présente impuissance. Et moi, aujourd’hui, je fais de même, je dis à cet enfant que je fus, qui croit savoir et se permet de juger, qu’il ne sait rien de la vie ni des endroits ignobles où elle nous peut mener. Et cet enfant de vingt piges, ce morveux sûr de lui, méprisant à grand tort l’ampleur de cette lâcheté personnelle qu’il ignore, je l’assassine en moi. Sans remord. Et ce n’est pas trop tôt. Et en même temps, lui que j’ai tant voulu fuir et oublier, il est là, encore debout quand je me tords, il se regarde agoniser.

troubadour-magma.png


Arrière

Il y aura toujours un fonctionnaire, un journaliste, en tout cas un imbécile bien planqué à l’Arrière, pour nous juger sur nos armes. Or, nos armes, nous les avons prises à l’ennemi.

Le jugement de nos actions par l’origine de nos armes, plutôt que par l’usage que nous en avons fait, sera tout de même l’indirect aveu que nous n’avons pas été vaincus, ou pas tout à fait ; et la condamnation notre rétribution.

Puisqu’il faut à la fin que, même médiocre, la victoire en sa totalité appartienne à l’Arrière.

Péché

Et brusquement, moi qui ne crois en aucune bondieuserie, je compris ce qu’était le péché ; c’était la faute contre soi-même, le crime contre l’enfance, l’ignominie intime, cachée, inavouable. Et en même temps que je comprends, je me dis : tu te fais mal, continue, ce n’est pas grave. Et en même temps que je piétine cet étranger que je me suis aussi, je me console en me disant que ce mal que je me fais, je ne le fais pas qu’à moi, et que j’entraînerai sans doute plusieurs autres dans ce secret crime-là. Et je crois bien que l’enfant de vingt ans que j’étais, si on lui avait dit que des années plus tard il serait devenu ce salopard aux actes déchirants, il nierait – il nierait par avance, il renierait son avenir, il renierait par avance son reniement à venir ; et sans doute même eût-il ri, mais de ce bruyant rire crâne qui ne veut rien savoir de sa présente impuissance. Et moi, aujourd’hui, je fais de même, je dis à cet enfant que je fus, qui croit savoir et se permet de juger, qu’il ne sait rien de la vie ni des endroits ignobles où elle nous peut mener. Et cet enfant de vingt piges, ce morveux sûr de lui, méprisant à grand tort l’ampleur de cette lâcheté personnelle qu’il ignore, je l’assassine en moi. Sans remord. Et ce n’est pas trop tôt. Et en même temps, lui que j’ai tant voulu fuir et oublier, il est là, encore debout quand je me tords, il se regarde agoniser.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theatrummundi 4089 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine