Magazine Politique

Yanis Varoufakis met en garde ses homologues européens

Publié le 27 février 2015 par Blanchemanche
#Grèce #Syriza

Le  ministre grec de l'économie s'exprime sans langue de bois dans Charlie Hebdo. Il  compare notamment les coupes budgétaires imposées par l'Europe aux saignées que pratiquaient les médecins du Moyen âge

Yanis Varoufakis met en garde ses homologues européensYanis Varoufakis: " À tout emprunteur irresponsable correspond un créancier irresponsable"© PHOTO 
EMMANUEL DUNAND AFPDans le nouveau numéro de Charlie Hebdo sorti ce mercredi, le ministre grec de l'Economie Yanis Varoufakis met en garde ses homologues européens : "  Si vous pensez que vous avez intérêt à abattre des gouvernements progressistes comme le nôtre...alors attendez-vous au pire" Yanis  Varoufakis, fer de lance anti-austérité du nouveau gouvernement de gauche radicale Syriza, explique que  " si les gouvernements pro-européens et démocratiques tels que celui auquel j'appartiens sont asphyxiés, et si les gens qui les ont élus sont poussés au désespoir, les seules personnes à bénéficier de cette situation seront les fanatiques, les racistes, les nationalistes, et tous ceux qui vivent de la peur et de la haine".Le ministre rappelle qu'  " à tout emprunteur irresponsable correspond un créancier irresponsable", et que les Grecs, au début des années 2000, se sont vu proposer en masse des " prêts prédateurs" par les banques.

Eglise orthodoxe et armateurs

Il compare les coupes budgétaires exigées par l'Europe à celle des médecins du Moyen Age: ils " prescrivaient des saignées qui souvent provoquaient une détérioration de l'état de santé du patient  à laquelle ils répondaient  par d'autres saignées" .Il se félicite que son gouvernement ait  "tué la troïka (UE, BCE, FMI) au moins sous sa forme d'équipe de technocrates fondant sur Athènes comme une unité d'élite coloniale (...)".Interrogé sur la possibilité de faire payer l'Eglise orthodoxe et  les armateurs, propriétaires d'une grande partie de la richesse grecque,  Yanis  Varoufakis relève que " l'immense richesse que possède (l'Eglise) ne lui procure pas un revenu très élevé qui puisse être taxé".Quant aux armateurs, " ils sont très mobiles, et il est probable que leurs revenus quitteraient le pays s'ils devaient être taxés" Publié le 25/02/2015 par http://www.sudouest.fr/2015/02/25/yanis-varoufakis-met-en-garde-ses-homologues-europeens-1841355-4803.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29287 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines