Magazine Santé

CARDIOLOGIE : Le Mitraclip, une technique mini-invasive du traitement de l’insuffisance mitrale – CHRU Tours

Publié le 28 février 2015 par Santelog @santelog
max_13586-0L’équipe de Cardiologie (Drs Anne Bernard, Christophe Saint Etienne, Laurent Quilliet, Claudia Loardi, Sylvie Axelroud) a procédé le 20 février 2015 à la première implantation d’un Micraclip au CHRU de Tours.
Qu’est-ce que l’insuffisance mitrale ?
La valve mitrale est l’une des 4 valves du coeur : elle contrôle le passage du flux sanguin de l’oreillette gauche vers le ventricule gauche. Cette valve est composée de 2 feuillets fins ressemblant à des voiles tendues par des cordes. La valve mitrale s’ouvre et se ferme alternativement sous l’effet des variations de pression comme une vanne.
Lorsque la valve mitrale se ferme mal, le sang reflue du ventricule vers l’oreillette : ce reflux est appelé «insuffisance mitrale».
L’insuffisance mitrale peut être asymptomatique au début puis s’aggraver au point de provoquer un essoufflement important, une fatigue, une toux, des palpitations.
La prévalence de l’insuffisance mitrale est inférieure à 5 % dans la population générale adulte mais elle passe à 15 – 20 % dans la population souffrant d’insuffisance cardiaque.

Comment traiter l’insuffisance mitrale ?

Le traitement de l’insuffisance mitrale dépend de la sévérité du reflux.

  • Dans un premier temps des médicaments sont prescrits pour limiter la gêne occasionnée par les symptômes. Ces médicaments sont seulement palliatifs.
  • Dans certains cas, un traitement chirurgical est indiqué pour réparer ou remplacer la valve mitrale par une prothèse. Ces opérations se font toujours à cœur ouvert.
  • Lorsque le patient est trop fragile pour supporter une chirurgie et que l’anatomie de la valve le permet, il est possible d’implanter un clip sur la valve mitrale pour limiter la fuite : c’est le Mitraclip.

Comment se déroule l’implantation d’un Mitraclip ?

Coeur
C’est une technique mini-invasive sans chirurgie réalisée sous anesthésie générale dans une salle hybride de radiologie. Le cardiologue interventionnel réalise une simple ponction au niveau de la veine fémorale pour amener une gaine dans l’oreillette droite puis dans l’oreillette gauche. Le clip, introduit dans la gaine, est fixé sur un bras externe manipulé par le cardiologue interventionnel.
La fixation du clip sur la valve mitrale est guidée par l’échographie tri-dimensionnelle. Une étroite collaboration entre le médecin échographiste et le cardiologue interventionnel est donc nécessaire, ce dernier devant faire totalement confiance à la qualité de l’échographie cardiaque pour fixer et larguer le clip.
Dans la plupart des cas, le patient reste 24 heures aux soins intensifs après l’intervention, puis quelques jours en hospitalisation
classique avant de retourner à son domicile.

Source : Communiqué de presse du 27 février 2015 du CHRU de Tours Contact : Anne-Karen Nancey – 02 47 47 37 57
CARDIOLOGIE : Le Mitraclip, une technique mini-invasive du traitement de l’insuffisance mitrale – CHRU Tours
Accéder
aux dernières actualités sur la santé cardiaque

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine