Magazine Sport

21e journée : Le MOB sur le toit de la Ligue 1

Publié le 01 mars 2015 par Sebti2135

Enorme performance que réalise, cette saison, le MO Béjaïa. Un club dont l’existence parmi l’élite ne dépasse pas les deux années.
Le club le plus populaire de Yemma Gouraya caracole en tête du championnat de Ligue 1. Et comme il fallait s’y attendre, le grand choc des leaders, qui a opposé le MOB à l’ESS a drainé la grande foule. Les gradins du stade de l’Unité maghrébine s’est avéré exigu pour contenir les supporters des deux formations. Ces derniers ont également produit des images exceptionnelles dignes des grands sommets du football. Sur le terrain, le MOB n’a pas fait dans le détail pour s’offrir un large succès devant le champion d’Afrique et récent vainqueur de la Super-coupe continentale. Les Vert et Noir ont littéralement dominé l’Entente Setifienne dans leur chaudron de l’Unité maghrébine. L’ESS n’a rien pu faire pour éviter la défaite devant les camarades du porteur d’eau Nassim Dehouche. Portés par leurs fidèles supporters, les Mobistes ont réussi à dompter les Aigles noir, incapables de soutenir le rythme infernal imprégné par les Béjaouis à cette grande affiche de la 21e journée, qui a tenu toute ses promesses. Entreprenants à souhait durant toute la partie, les hommes de Abdelkader Amrani ont réussi à gérer le match à leur guise pour s’offrir au final une importante victoire qui leur permet d’écarter momentanément leur victime de jour en se hissant seul sur le toit de la Ligue 1 avec trois points d’avance. Une position qui ne sera pas sans booster davantage le moral des joueurs pour la suite du parcours. Un parcours de champion auquel personne ne s’attendait en début de saison en raison des petits moyens dont dispose le club le plus populaire de la Soummam. Mais ce n’était sans compter sur la solidarité et la volonté de la bande à Amrani qui a faussé les calculs des clubs les plus huppés du pays. Ces derniers traversent des moments cauchemardesques en dépit des moyens colossaux mis à leur disposition. Hier, les Crabes qui semblent décidés plus que jamais à garder leur fauteuil et pourquoi pas offrir à leurs supporters cet historique titre de champion tant rêvé, ont fait dans la démonstration en terrassant une équipe sétifienne qui n’est plus à présenter. Les prochains adversaires des Béjaouis sont avertis. Les Vert et Noir semblent capables de battre n’importe quel adversaire et d’en faire d’autres victimes. Par ailleurs, les dirigeants du MOB ont honoré l’Entente de Sétif avant le début du match en guise de félicitation après la consécration de l’Aigle noir en Super-coupe d’Afrique. Un beau tableau a été offert au président Hammar et au capitaine Melouli. Outre cette distinction, on a appris que la direction du MOB a pris en charge la totalité des frais engagés par les Sétifiens pour ce match du championnat (déplacement, restauration…). Une belle initiative.

Infosoir
L’artisan
Amrani, l’entraîneur qui métamorphose les Crabes

Si le MOB se trouve actuellement en train de dominer le championnat national, il le doit en grande partie à son entraîneur Abdelkader Amrani. Avec des joueurs moyens, il a su monter une équipe, mais surtout un groupe qui ne veut rien lâcher. Après la victoire d’hier, Amrani a estimé que la performance est très motivante pour l’équipe. «Aujourd’hui, on a assisté à un match ouvert. Le public a été merveilleux. Mes joueurs ont fourni une bonne prestation. Nous avons gagné par trois à zéro, certes, mais cela ne veut pas dire que l’ESS était faible. Le match était, par moment, équilibré entre les deux équipes. Nous avons su profiter des erreurs de l’adversaire et nous avons obtenu ce qu’on voulait. Cette victoire va nous motiver pour la suite du parcours. Pour ce qui est du titre, rien n’est encore joué. C’est vrai que nous comptons trois points d’avance, mais c’est la fin qui compte. Il reste encore 9 journées et nous devons rester concentrés pour gérer, comme il se doit, les matches à venir. Le décompte se fera en fin de saison», a-t-il indiqué.
Infosoir
L’état d’esprit
Madoui ne veut pas abdiquer

Le champion d’Afrique entraîneur de l’ESS, Kheïreddine Madoui, ne veut pas lâcher malgré la défaite d’hier. «C’était un bon match, ouvert des deux côtés, un public formidable. Nous avons perdu en encaissant trois buts sur des erreurs défensives. Nous avons eu affaire à une équipe qui voulait gagner. La volonté affichée durant tout le match par les joueurs du MOB a payé. En ce qui nous concerne, je pense que nous avons mal préparé cette rencontre. Aujourd’hui nous comptons trois points en moins sur le leader, mais je pense qu’on va revenir rapidement. Nous allons recevoir deux fois de suite la JSK et l’ASO. Pour le titre, je pense qu’il est trop tôt pour en parler. Il y a beaucoup d’équipes qui peuvent prétendre au sacre, à l’image de l’USMA, du CRB et du MCO. Il reste encore 9 journées et tout peut arriver», a-t-il souligné.
Infosoir

les résultats

ASM Oran : 2 Djemaouni (4), Ben Kablia (10)
MC Alger : 1 Djallit (49)

MC El Eulma : 2 Abbes (26), Derradja (31)
RC Arbaa : 0

USM Alger : 2 Ben Moussa (30), Belaili (32)
CS Constantine : 0

USM Bel Abbes : 2 Choubani (3), Maili (18)
USM Harrach : 1 Hadj-Bouguèche (56)

NA Hussein-Dey : 1 Ouhadda (43)
MC Oran : 0

JS Saoura : 2 Aoudou (5), Sayah (48)
JS Kabylie : 1 Si Ammar (35)

MO Bejaia : 3 Hamzaoui (6), Zerdab (31, 66)
ES Sétif : 0

ASO Chlef : 2 Smahi (21, 51)
CR Belouizdad : 0

21e journée : Le MOB sur le toit de la Ligue 1


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sebti2135 7060 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine