Magazine Santé

Les gros dormeurs plus vulnérables à l'AVC

Publié le 02 mars 2015 par Santelog @santelog

SOMMEIL: Les gros dormeurs plus vulnérables à l'AVC – NeurologyOn savait que dormir trop, comme trop peu, est associé à un risque accru de maladie cardiovasculaire, de diabète et d’obésité. Avec cette nouvelle étude et méta-analyse britannique, il s’agit à nouveau d’une association, entre seulement plus de 8 heures de sommeil par nuit et un risque accru de 46% d’accident vasculaire cérébral dans les 10 ans. Ces données, publiées dans la revue Neurology, montrent à quel point le sommeil (trop ou trop peu) peut révéler l’état de santé.

D’autres études ont alerté sur les effets d’un sommeil excessif, et, que ce soit en deçà de 7 heures ou au-delà de 10 heures de sommeil, la courbe de risque de maladie chronique dont cardiovasculaire, est en  » U  » (Source étude des CDC publiée dans la revue Sleep). Sur un plan plus strictement  » cardiaque « , une autre étude (2012), présentée à une session de l’American College of Cardiology a montré que notre cœur a besoin de dormir aussi, ni trop peu ni trop longtemps. Ainsi, dormir plus de 8 heures peut doubler le risque de diverses complications cardiovasculaires.

 

Les chercheurs de l’Université de Cambridge et de l’Université de Warwick ont évalué les habitudes de sommeil de 9.692 participants à la cohorte European Prospective Investigation of Cancer-Norfolk cohort, âgés en moyenne de 62 ans, suivis durant 10 ans, à la recherche d’association entre la durée du sommeil et l’incidence de l’AVC au cours de la durée de suivi. Les participants ont été répartis en durées de sommeil, soit,

-   < 4 heures

-   4 à 6 heures

-   6 à 8 heures

-   8 à 10 heures

-   10 à 12 heures

-   >12 heures

Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de risque cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle et le cholestérol, ainsi que le sexe et les principaux facteurs de mode de vie des participants.

-   69% des participants dorment entre 6 et 8 heures par jour,

-   10% plus de 8 heures par jour

-   Sur 10 ans, 346 personnes ont eu un AVC

Après ajustement pour tous les facteurs de confusion,

·   Un sommeil de plus de 8 heures est associé à un risque accru de 46% d’AVC

·   chez les femmes de 80%

·   mais pas chez les hommes !

Il n’y a pas d’association statistiquement significative entre un sommeil <6 heures et l’AVC.

Que dit la littérature ? Les chercheurs ont souhaité confirmé leurs résultats par un examen systématique, ont identifié 11 études, portant au total sur 559.252 participants de 7 pays suivis entre 7,5 à 35 ans. Les chercheurs aboutissent aux risques consolidés suivants :

sommeil< 6 heures : risque accru de 15% d’AVC

sommeil> 8 heures : risque accru de 45% d’AVC

Là encore, il s’agit d’association.

On retiendra donc cette augmentation significative du risque d’AVC chez les gros dormeurs et peut-être une légère augmentation chez les petits dormeurs. On retiendra aussi que le sommeil est décidément un indicateur fin de l’état de santé.

Source:Neurology February 25 2015 DOI:10.1212/WNL.0000000000001371Sleep duration and risk of fatal and nonfatal stroke

Lire aussi:SOMMEIL: Dormir trop, comme trop peu, est associé à la maladie chronique

SANTÉ CARDIAQUE: A trop dormir vous pourriez fatiguer votre cœur-


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine