Magazine

Le Bonheur au travail

Publié le 02 mars 2015 par Stephanebigeard

Le Bonheur au travail
Alors de de nombreuses chaines communiquent en permanence sur la face sombre de nos univers professionnels, Arte ose apporter un regard positif au monde de l'entreprise en nous présentant des dirigeants qui cherchent à innover pour le bien-être de leurs salariés. Des démarches décalées qui réussissent et qui visent à remettre l'homme au centre de la vie de l'entreprise dite "libérée"...
Les points forts individuels et collectifs retrouvent naturellement leur place dans ces différents modèles.
Merci Arte pour ce programme passionnant et enrichissant ..
Qui, aujourd'hui, peut se vanter d'être heureux sur son lieu de travail ?
Certainement pas les 31% de salariés "activement désengagés" – ceux qui ont une vision négative de leur entreprise et peuvent aller jusqu'à lutter contre les intérêts de cette dernière.
Inspiré de l'armée, le modèle d'organisation du travail visant à contrôler l'ensemble des salariés en leur attribuant des tâches limitées a peu changé depuis la fin du XIXe siècle.
Aujourd'hui, employeurs comme employés doivent s'accommoder d'un système archaïque qui ne correspond plus à personne : ni efficace, ni rentable.
Toutefois, au milieu de l'apathie générale causée par ce dérèglement, certains refusent la fatalité et travaillent à l'entreprise du futur.
Le Bonheur au travail
Métro, boulot, bingo
Que peuvent avoir en commun le ministère de la Sécurité sociale belge, le géant indien HCL et Chronoflex à Nantes, leader en France du dépannage de flexibles hydrauliques ?
Toutes sont des entreprises "libérées".
Leur principe : la suppression de toute hiérarchie intermédiaire doublée d'une autonomie totale des salariés à propos des décisions prises pour améliorer leur productivité.
Par ailleurs, leurs leaders sont choisis par les salariés.
Et cela marche : la croissance de ces sociétés est relancée de manière assez spectaculaire ; les bonus, augmentations et dividendes ne tardent pas à tomber.
Martin Meissonnier filme les femmes et les hommes qui, malgré le pessimisme général, ont su sortir du cadre établi pour inventer de nouvelles formes d'organisation du travail.
Une bouffée d'air frais tellement bienvenue.

Allez au plaisir de vous lire...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanebigeard 3992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte