Magazine France

Si « l’esprit du 11 janvier », c’est produire du FN, alors…

Publié le 02 mars 2015 par Gédécé @lesechogaucho

Si " l'esprit du 11 janvier ", c'est produire du FN, alors...

Si  « l’esprit du 11 janvier », c’est produire du FN, alors…

Faute d'être abonné, je ne peux pas lire la suite. Je ne sais ce qu'il y a derrière. Ce visuel n'est qu'un prétexte et un support pour illustrer ma pensée, réactive plus que réactionnaire, sur le sujet. Un exercice de pure improvisation textuelle. Mais il ne devrait pas être trop difficile puisqu'en effet, je suis plutôt catastrophé comme on l'aura compris à la faveur de nombre de mes billets ici depuis, de ce que cet hypocrite et auto-proclamé " esprit du 11 janvier " a provoqué dans notre pays. Pourtant, j'ai participé à cette grande communion d'alors, malgré ma répugnance naturelle aux élans ressemblant de près ou de loin aux élans nationalistes... Mais enfin, il faut s'y résigner, revenons à la réalité, et observons objectivement ce qui s 'est déroulé depuis. Alors que nous attendions de grands mouvements sociétaux dont l'humanisme profond viendrait répondre à cette barbarie imbécile, nous revoilà les pieds sur terre... > Une tension de tous contre tous palpable à tout instant, toujours et partout, en tous lieux, et son paradigme concomitant, cette peur collective généralisée qui fait dire et exprimer tout et n'importe quoi, et pas seulement sur internet, dans l'obscurité prétendument putride des réseaux sociaux... Un envahissement du sujet religieux dans les sphères politiques et médiatiques (souvent hélas intimement liées...) allant jusqu'à la saturation et le ras le bol, dans un pays qui ne cesse pourtant, si paradoxalement, de se revendiquer d'une sacro-sainte laïcité... L'installation d'un racisme systémique qui ronge notre pays de l'intérieur, l'empêchant d'avancer et de produire le meilleur de lui-même. L'invocation de ces terribles massacres pour justifier une loi rétrograde d'inspiration si visiblement libérale, et comble de l'absurde, en tirer d'assez loin (arrête de ramer, Ben Hur Marcel Valls !) une légitimité pour justifier de l'abus d'autorité qu'est un 49.3 afin de faire taire toute opposition... Une insulte pour des frondeurs donc réduits au rang de jihadistes socialistes. Lamentable. Et enfin, en effet, comme nous en prévient Médiapart, cette défaite tant annoncée, non pas seulement de la gauche, mais de notre esprit national tout entier, embourbé dans un climat de défiance généralisée envers toute une communauté, ce que ne cessent de justifier peu à peu, pas à pas, d'éminents intellectuels bien franchouillards, de Finkelkraut à Onfray en passant par Bouvet, avec leurs pseudo-concepts moisis. Des théories un peu trop proches à mon gout de celle du grand remplacement qui légitiment et banalisent l'intrusion systématique et massive de têtes de gondoles frontistes dans nos postes de télévision... Alors, en effet, on peut dire que le vide, non seulement du pouvoir (qui prétend lutter contre l'extrême droite avec un personnage si sujet à caution morale que Valls), mais de la pensée, est en train de gagner du terrain... La France est en train de se voir aspirée par un gigantesque trou noir politique et social, et je ne peux que me raccrocher à ce qu'il me reste d'intelligence pour ne pas sombrer dans ce marasme indescriptible, et indigne d'une nation qui se veut civilisée... mais qui est incapable de traverser un nouveau cap de civilisation, en mettant de son côté tous les atouts qui ont autrefois fait sa force : le mélange des peuples par l'apport bienvenu d'étrangers. Voilà voilà... Et c'est ainsi que le pouvoir serait grand ? je ne crois pas, non...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 127381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog