Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 03 mars 2015 par Ericguillotte
mardi 3 mars 2015

- que l’histoire commence lorsqu’un homme de 41 ans, affirmant en avoir 28, contacte une adolescente de 14 ans sur Facebook. C’est une histoire qui se termine bien, je rassure les anxieux, les inquiets. L’homme insiste pour rencontrer la jeune fille, arguant qu’elle rencontrera, citons le vilain, un vrai mec. L’ado met un terme à la conversation, non sans en parler à sa mère, mère qui, pour éviter que le supposé dangereux personnage ne s'en prenne à d'autres jeunes filles, décide de reprendre contact avec le supposé prédateur sexuel, en se faisant passer pour sa fille, pour vérifier ses véritables intentions. La discussion conduit à ce que rendez-vous soit fixé le lendemain matin. La jeune fille doit monter dans le véhicule en stationnement de l’énergumène. L’ado se présente à l’heure dite, sa mère à bonne distance, et lorsque la voiture est repérée, la police, avertie par nos deux héroïnes, cueille l’ignoble personnage. Belle histoire, n’est-il pas ? Même s’il eut été mieux qu’on n’eût jamais à la raconter. On ne peut pas se réjouir que le pire soit évité, ailleurs ou chez les autres, alors que ce serait mieux que le mieux soit partout et perpétuel.
- que des dizaines de milliers de moscovites ont défilé dimanche en mémoire de Boris Nemtsov, opposant à Vladimir Poutine, 48 heures après son assassinat vendredi soir dernier à deux pas du Kremlin. Les autorités russes mènent l’enquête pour connaître les auteurs et/ou les commanditaires du crime. A moins que les quatre balles tirées dans le dos soient le fruit d’un accident. Un chasseur, amnésique, schizophrène, perdu en pleine ville, saoul, sous l’effet de la drogue, étourdi, distrait et maladroit, peut-être ? Notons que la marche a été autorisée par le gouvernement russe. Ce qui n’est pas rien. En Russie, pour manifester, il faut déposer une demande. Soit. Il faut également préciser le nombre de manifestants prévus. Simplissime. Si le nombre de manifestations dépasse l’estimation, les organisateurs paient une amende. Par ailleurs, chaque manifestant doit passer par un portique en début de marche. Petit contrôle de routine, sans doute, pour vérifier que chacun est bien couvert, protégé d’un éventuel rhume. On ne peut pas se réjouir que le pire soit ailleurs, chez les autres ou évité, alors que ce serait mieux que le mieux soit perpétuel, et partout.
- que les angoisses, la tristesse, ou la dépression existent. Puisque, a priori, personne ne se satisfait de vivre avec, ceux qui en souffrent tentent de les éliminer. Une nouvelle méthode vient s’ajouter aux anciennes, aux médicaments ou remèdes miracles. Il s’agit d’une nouvelle thérapie, centrée sur les intestins, qui permet de nettoyer au sens propre les émotions négatives. Cette thérapie s’appuie sur l’assertion suivante : l’intestin évacue les restes de l’alimentation que le corps ne peut digérer, mais il a aussi pour fonction d’évacuer les restes des hormones des émotions que sont les sérotonine, acétylcholine, noradrénaline et GABA. Et si l’intestin évacue mal ou a du mal à évacuer ces hormones, leur accumulation est source de désordres émotionnels. Donc ? L’hydrothérapie sera une technique douce de lavement des intestins, qui, accompagnée de massages enveloppants, aura l’effet d’une véritable psychothérapie ; c’est ce qu’allèguent les adeptes ou précurseurs de la méthode nouvelle. Mais si on va bien, on peut se passer du traitement, doit-on le préciser ? On ne peut pas se réjouir que le pire soit chez les autres, évité, ou ailleurs, alors que ce serait mieux que le mieux soit partout et perpétuel.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines