Magazine Côté Femmes

Pour ne pas être celle qui croule sous les bagages

Publié le 02 mars 2015 par Lamallette @Lamallette1
  • Pour ne pas être celle qui croule sous les bagages

Pour ne pas être celle qui croule sous les bagages

Par Dora l’Exploratrice

Dans l’étroit escalier qui mène jusqu’à l’auberge de jeunesse, les filles devant moi tirent de peine et de misère leur immense valise, sac sur le dos. Une fois arrivées à l’auberge, elles réalisent, non sans frustration, que les chambres se trouvent au deuxième étage. En sueur, elles s’écroulent sur le lit, après avoir traîné leur bagage depuis l’arrêt de train, situé une quinzaine de minutes plus loin, tout en bas de la montagne qu’elles ont dû gravir. Avec mon sac à dos, je peinais. Il faisait chaud, et la pente était vraiment abrupte. J’ai vraiment plaint ces pauvres américaines.

Ce sont ces images que je tente de me remémorer chaque fois que je suis tentée de céder pour un sac un peu plus gros. Je voyage avec un sac à dos 30L, ce qui, selon mes copines, relève de la magie. Et pourtant, avec ce sac et un grand sac à main, j’ai apporté dans mes périples souvent plus que le nécessaire. Pour mon prochain voyage, je planifie d’ailleurs réduire encore plus mes bagages, en n’emportant que mon backpack et un mini sac à main.

pack-all-the-things

Donc, voici quelques conseils pour celles qui en amènent toujours trop:

–  Choisir un sac d’un format raisonnable et s’y tenir. Un sac à dos 80L, c’est trop! On vise le 40L, ou encore mieux, le 30. (Surtout si on voyage par temps chaud et qu’on a pas à traîner de gros pulls).

–  Choisir stratégiquement ses tenues. Apporter uniquement des morceaux que l’on pourra porter plusieurs fois. La robe longue très chic au-cas où on irait dans un grand restaurant? On la laisse à la maison. Les talons hauts? À la maison. On choisi plutôt une robe que l’on pourra mettre tant pour se balader en ville que pour faire du shopping, qui se glamourise un peu par un joli collier et des sandales propres.

–  Parlant de chaussures, on se limite à trois paires. Une paire de souliers de marche, une paire de sandales un peu plus propres, mais suffisamment confortables pour se balader, et des flips-flops, pour la plage ou les douches pas toujours propres.

–  On apporte une liseuse électronique plutôt que 5 livres (!)

–  On crée des tenues à l’avance, plutôt que d’amener ses vêtements préférés. Réaliser qu’on a pas amener le soutien-gorge qu’il faut pour porter avec tel haut, ou se rendre compte une fois sur place qu’on a rien à mettre avec telle jupe, c’est nul et ça prend de la place inutilement. Pour ma part, j’essaie de choisir des hauts et des bas qui s’agencent avec au moins 3 autres morceaux que j’apporte avec moi. Un autre petit conseil : choisir une couleur clé pour les vêtements que l’on apporte. Personnellement, j’aime beaucoup le noir, puisque c’est vraiment facile à agencer (et que ça se salit moins vite).

–  Faire du lavage en voyage. Non, on a pas besoin de 21 strings si on part 3 semaines. On apporte le nécessaire pour une semaine (ou moins) et on fait du lavage. De mini sachets de détergents sont disponibles pour laver ses vêtements dans le lavabo de l’hôtel (je prenais les miens chez feu-Target, mais on en trouve dans les pharmacies, à la Cordée et sur Amazon.) C’est aussi possible d’utiliser tout simplement du savon pour le corps.

–  Pour ce qui est du savon, shampoing et compagnie, on amène évidemment des formats de voyage et pas le format Costco avec soi. Pour les shampoings, j’ai un gros coup de coeur pour les solides de chez Lush.

–  On roule les vêtements, et on les range dans différentes pochettes. J’utilise des trousses à maquillage du F21, et je sépare mes vêtements par catégories : sous-vêtements, vêtements de sports, robes, maillots de bain. Non seulement ça prend moins d’espace parce que tous les vêtements sont compressés dans des sacs, mais c’est aussi beaucoup plus facile de retrouver ce que l’on cherche dans son sac. En prime, on ne doit pas tout replier parce que la dernière paire de bobette propre se trouvait au fond du sac.

–  Ne pas partir avec un sac 100% plein. On achète toujours sur la route, que ce soit un nouveau chandail tellement beau qu’on ne peut pas le laisser sur l’étagère, un imperméable parce qu’il pleut à boire debout depuis trois jours ou une bouteille de vin à 4 euros. On se garde donc un bon 20% de manoeuvre dans son sac. Aussi, on a tendance à partir avec les trucs les plus gros sur nous dans l’avion, mais il ne faut pas oublier qu’il faudra bien les ranger quelque part à notre arrivée.

Alors voilà, j’espère que ces quelques trucs vous permettront de partir un peu plus léger lors de votre prochain voyage!

Avez-vous des trucs pour voyager léger?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lamallette 22602 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine