Magazine High tech

Google Play Music: 50.000 morceaux hébergés gratuitement

Publié le 26 février 2015 par Ogenius @Macaficionados
Google Play Music: 50.000 morceaux hébergés gratuitement Google Play Music, l'app de streaming musicale de Google qui vous permet de stocker des morceaux dans le nuage a été récemment bonifiée pour vous permettre de conserver gratuitement 50.000 morceaux, accessible à tous les utilisateurs et sans abonnement mais avec un compte Gmail.
Cette bonne nouvelle vient rivaliser l'offre musicale d'Apple qui elle propose d'héberger seulement 25.000 morceaux sur son Cloud avec son service de stockage iTunes Match facturé à 27.99$ par an.Google Play Music: 50.000 morceaux hébergés gratuitement

Amazon Cloud Drive (ancien Cloud Player), en comparaison, propose un symbolique 250 morceaux de stockage pour son offre gratuite de 5 Go.

Il faudra passer par son bon service Amazon Premium pour bénéficier d' Amazon Music (app à télécharger ici) et augmenter la capacité de stockage de ses morceaux , en profitant comme avec iTunes Radio, d'un service d'écoute musicale en streaming en ligne.

Google Play Music: 50.000 morceaux hébergés gratuitement
Google Play Music: 50.000 morceaux hébergés gratuitement

Bien entendu, les Mac Aficionados qui ont un compte Dropbox depuis plusieurs années et qui ont réussi à augmenter leur quota peuvent également s'en servir pour héberger leur musique et y accéder à même l'app.

Google Play Music: 50.000 morceaux hébergés gratuitement

À moins qu'on ne préfère la solution Spotify, le meilleur service de streaming musical du moment, à notre humble avis.

amazonforfaits amazonGoogle play musicicloud appleicloud matchItunes radioStockage musiqueStreamer musiqueStreaming musique

A propos de l'auteur

Google Play Music: 50.000 morceaux hébergés gratuitement

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ogenius 2748 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte